Sélectionner une page
Réciprocité et Homogénéité (2/2)

Réciprocité et Homogénéité (2/2)

Le secret est donc de rendre la Vie impersonnelle personnelle. Comment la rendre personnelle ? Un mystique m’a donné à mon sens l’une des meilleures réponses que j’ai jamais entendues : “En prenant soin du Jardin de Dieu, Dieu prend soin de vous”. Dit à ma façon, “En servant vraiment sagement, ‘sagement’, le monde, le Pouvoir du monde reconnaît que vous reconnaissez sa création, et Il vous sourit, et vous accorde des faveurs. Vous ne pouvez pas faire comme mon frère et dire, “Eh bien, il y a dix ans, j’ai rendu service à quelqu’un. Je ne vois pas Dieu me rendre service”. Son concept de Dieu et ce que j’essaie de communiquer par les Pouvoirs en Place sont deux concepts différents.

Comme nous l’avons dit précédemment, c’est quelque chose que vous devez faire automatiquement en réalisant que si je fertilisais l’arbre, il me donnerait de bons gros fruits juteux. J’ai quelques arbres dans ma cour maintenant, je suis heureux de le dire, des arbres fruitiers. L’un d’entre eux est un limettier très célèbre, que les Chrétiens appellent ‘pommier’, mais c’est en fait un limettier. Vous le fertilisez et cela donne de vrais gros citrons verts juteux. Sans fertilisant, cela donne des citrons très petits et sans jus. Il suffit de le nourrir. Je peux le nourrir avec ‘désir’, ce qui serait faux. Je peux le nourrir ‘fanatiquement’, ce qui serait faux. Mais le secret est, je dois le nourrir. Si je laisse à la nature le soin de le nourrir, elle ne nourrira pas très bien. Nous parlons de réciprocité et d’homogénéité.  

Il y a quelques mois, nous regardions des maisons. Et nous étions sous le porche, observant des arbres ou arbustes, et la plupart des arbustes avaient des feuilles très minces, d’un ou deux  centimètres. Et il y avait un arbre plus loin qui avait des feuilles d’environ quarante cm de large. Et j’ai dit, “Wow, de quel genre de plante s’agit-il ? Regardez comme les feuilles sont grandes sur cette plante”. La personne m’a dit, “Non, non. Ce n’est pas la plante, ce sont les oiseaux”. “Ce sont les oiseaux ?”, ai-je demandé. “Oui, ce sont les oiseaux”. Et j’ai observé et j’ai remarqué que par temps de pluie les oiseaux se réfugiaient sous ces grandes feuilles et y restaient pendant des heures. Et bien sûr, à l’appel de la nature, les fientes tombent… et tout l’engrais va dans le sol. La pluie le lave. Et les feuilles grandissent et les oiseaux grandissent et il y a davantage d’oiseaux. Voyez-vous ici la réciprocité ? Ce n’est pas par hasard. Les oiseaux ne sont pas bêtes. Le symbolisme, dans cette histoire vraie, c’est que les oiseaux sont sous les feuilles pour rester au sec. Tout comme vous et moi, ils veulent se mettre à l’abri de la pluie. Mais pendant qu’ils sont là, ils ont une façon étrange de se nourrir de pour garantir l’abri en fertilisant l’arbre. C’est la réciprocité dont je parle. Et cela peut sembler un peu étrange, mais c’est rendre l’impersonnel personnel. C’est ce que nous appellerions dans certaines écoles mystiques ‘être reconnaissant’.

Et j’ai utilisé cette histoire plutôt intéressante parce que nombre de choses que vous faites peuvent paraître ‘non-spirituelles’. Prenez garde à votre jugement. C’est notre plus grande damnation, nous sommes pris au piège de nos pensées. Et jusqu’à ce que nous puissions avoir un pré-programme informatique qui ne contient pas encore de pré-programmes en lui, nous sommes coincés avec ce que j’ai appelé les Lois de la Nation, les Lois de la Terre que nous devons suivre.

Mais, d’une manière ou d’une autre, nous devons voir cette réciprocité : tel nous sommes nourris, tel nous devons nourrir. Nous n’avons pas à nourrir la même chose et nous n’avons pas nourrir la même plante. Quelqu’un nous rend service, nous n’avons pas à lui rendre ce cadeau-là. Quelqu’un vous donne 5 000 dollars, vous n’êtes pas obligé de lui rendre 5 000 dollars. Une personne vous donne un cadeau de 100 dollars, vous n’avez pas à lui rendre le même cadeau. Mais dans un sens, si vous avez besoin de recevoir cela, vous devez trouver et avoir conscience d’autres personnes qui ont un besoin aussi impérieux que le vôtre – et équilibrer cela, que ce soit 10 000 ou 2 barres de chocolat ou autres. C’est nécessaire. Il ne s’agit pas d’argent. Il ne s’agit pas de barres de chocolat. Il s’agit du ‘besoin’ de l’entité vivante. Et bien sûr, si à un moment donné vous pouvez atteindre ce point de détachement où techniquement votre corps n’a aucun besoin, votre mental n’a aucun besoin, il est alors très difficile au monde de vous nourrir. Et si le monde ne peut pas vous nourrir, il vous est très difficile de nourrir. Mais si vous pouvez dépasser ce détachement et simplement prendre conscience que vous aidez une personne parce qu’elle a besoin d’aide, alors le nourrissage de la nature ne se manifestera ni physiquement, ni mentalement, ni académiquement, ni artistiquement créative. Les énergies se manifesteront dans le royaume spirituel, ce qui ne se verra peut-être jamais à la face du monde. Peut-être que oui, peut-être que non.

Goswami Kriyananda in Éveillez la Puissance de votre Serpent : Concepts, Techniques et Procédures d’Éveil de votre Kundalini.

Le Principe d’Homogénéité (1/2)

Le Principe d’Homogénéité (1/2)

Le principe d’homogénéité signifie que vous avez un Corps Physique et que ce Corps Physique vit dans un monde physique. Et ce qui existe à l’intérieur de votre corps existe à l’intérieur de l’univers physique et ce qui existe à l’intérieur de l’univers physique existe à l’intérieur de vous. C’est très différent de l’ancien concept babylonien et hindou, “En haut, comme en-bas”. C’est un concept totalement différent. C’est “A l’intérieur, comme à l’extérieur”. “A l’extérieur comme à l’intérieur”. Donc votre corps a une relation d’absolue homogénéité (s’il existe une telle expression) avec votre univers physique.

C’est pourquoi les mystiques observent attentivement les étoiles et les planètes, les novas et tous les phénomènes du ciel, y compris les levers et couchers de Soleil et leurs couleurs, etc. Pouvoir entrer en contact avec votre véhicule physique, c’est réellement entrer en contact avec le monde physique, y puiser tout le pouvoir, et utiliser tout le pouvoir, la majesté et la magie qui existent dans l’univers physique. C’est l’une des principales raisons.

Mais maintenant, nous arrivons à un concept plus profond, essentiellement parce que l’homogénéité existe avec votre Corps Physique ; avec votre Corps Astral et le monde astral ; avec votre Corps Causal et le monde causal. Mais au-delà de cela, nous avons ce concept “Au-dessus, comme en dessous“. Donc, ce qui existe dans votre Corps Physique existe dans votre Corps Astral. Mon Guru dirait, ‘Non, non. Ce n’est pas vrai. Ce qui existe dans votre Corps Astral est ce qui existe dans votre Corps Physique” parce que le Corps Astral a la priorité dans l’espace et dans le temps. Donc, comprendre votre Corps Physique, c’est comprendre votre Corps Astral. Comprendre votre Corps Astral, c’est comprendre votre Corps Physique. Et comme vous le savez, tout changement que vous apportez dans l’univers physique affecte quelque chose d’une manière ou d’une autre dans l’Astral. Ou, tout changement astral que vous apportez en vous affectera votre univers physique.

Nous voyons mieux cela par le biais de ‘l’attitude’. Soit une situation impossible qui soit impossible à changer. Vous avez été emprisonné injustement. Vous avez deux choix : vous suicider ou vous adapter au changement. Je suggère de vous ajuster. Si vous pouvez changer votre attitude mentale, “Oh, je suis dans un nouvel univers pour quelques décennies”, vous pouvez vivre avec. Si vous ne le faites pas, vous devenez fou et ils vous enferment dans la petite chambre d’hôpital ou pire. Ainsi, la nécessité de comprendre un univers et de le relier aux principes “Au-dessus comme en dessous” revient à comprendre la nécessité de ‘nourrir’ et de comment nourrir, et donc à reconnaître ‘comment être nourri’.

En Yoga, voici l’une des premières règles que l’on m’a enseignée…, tout le Yoga est écrit en une phrase : “Celui qui secourt Dieu, Dieu le secourt”. C’est l’essence même de tout mysticisme et de tout Yoga. Si vous cherchez le mot ‘secourir’ dans le dictionnaire, vous obtiendrez une réponse terrible. Ce sera probablement traduit par, ‘Celui qui sert Dieu, Dieu le servira’. Mais qu’est-ce que ‘Dieu’ ? C’est votre univers physique parce que c’est là où vous êtes. Sauf si vous fermez les yeux et allez vraiment dans votre monde astral. Dans ce cas, alors votre Dieu devient (si vous permettez) un Dieu astral. Ou, à moins de fermer les yeux et de vous élever, vous entrez alors dans le monde causal et votre Dieu sera le monde causal. Les Pouvoirs qui Soient sont Dieu en termes mystiques. Et nous essayons de faire en sorte que ces Puissances nous servent. Mais la seule façon de pouvoir obtenir que les Puissances en Place vous servent est de servir ces Puissances. Et c’est un concept très important.

Je puis vous dire ceci autrement. La vie semble être si cruelle pour certaines personnes.  j’ai entendu depuis près de 70 ans des gens dire, “Oh, pourquoi la Vie m’a-t-elle fait çà ? Pourquoi cela m’est-il arrivé ? La vie est si cruelle”. Et la réponse est que la vie est impersonnelle. Et donc très cruelle. Et l’erreur que nous commettons en tant qu’humanoïdes, en tant que non-mystiques, est que nous oublions que nous devons prendre la Vie impersonnelle et rendre cette Vie impersonnelle très personnelle. En Yoga, c’est le concept de l’Ishta Devata. Vous devez prendre la vie impersonnelle et la rendre personnelle. Si la vie est impersonnelle, vous pouvez crier, prier, méditer, faire tout ce que vous voulez…, rien ne se passera. Mais si vous pouvez prendre la Vie et la rendre vraiment personnelle, alors elle vous entendra. Vous n’avez même pas à demander. Elle s’intéresse à vous parce que c’est personnel. Avant de demander, vous recevez…”

— Goswami Kriyananda in Éveillez la Puissance de votre Serpent : Concepts, Techniques et Procédures d’Éveil de votre Kundalini

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}