Sélectionner une page

Il y a dans la tradition de Noël et du Nouvel An de profonds mystères, des mystères cosmiques, étoilés. Des mystères très profonds sur vous et moi, sur nous. Sur la créativité. Sur le maintien. Sur la dissolution.  

Je pense qu’il y a quatre choses qui doivent être faites spirituellement. Elles sont très simples, elles nécessitent juste de la discipline ou de l’autodiscipline. Il y a un coffre au trésor. La plupart des gens ne savent pas où se trouve le coffre au trésor. La plupart des gens ne savent pas ce qui a vraiment de valeur, ce qui vraiment nous soutient. La plupart des gens ne savent pas ce qui se dissoudra dans la Lumière Solaire de la vallée d’une autre personne. 

1. Votre corps est véritablement la Terre qui contient le coffre au trésor. Personne ne peut vous donner son trésor. Le secret d’un professeur, d’un prophète, d’un saint, d’un sage n’est pas de vous révéler ses trésors, mais de vous aider à vous révéler vos propres trésors. Profondément, sans aucun doute, dans le corps se trouve le coffre au trésor. Dans ce coffre, profondément éloigné de la surface de votre mental et de votre pensée quotidienne, se trouve le grand secret. 

Nous commençons à comprendre le pouvoir de notre mental. Nous réalisons la nécessité de commencer à penser de manière de plus en plus de manière constructive. De nous débarrasser des doutes, des peurs et des appréhensions pour parvenir à la réalisation de la nature et du pouvoir de votre être de créer. Peut-être pas beaucoup chaque jour, mais de façon continue, jour après jour après jour au succès du maintien de votre mental et de votre être, et finalement de votre esprit et de votre âme.

2. Spirituellement, il ne suffit pas d’essayer de penser positivement, de nous discipliner, de réagir positivement. Vous, nous, moi, devons tous continuellement nous efforcer d’avancer spirituellement. Or il y a un danger, un obstacle à la vie spirituelle : c’est… ‘la peur’. La peur est un danger pour la vie terrestre, pour la vie affective, pour le succès financier. Or la peur vient de l’ignorance. Nous devons étudier.  Nous devons comprendre la nature de la peur pour pouvoir l’extirper. Une fois ce stade atteint, nous devenons le scientifique mystique, occulte, nous devenons vraiment “spirituels”.

Nous avons mis fin à la peur en un dépassement spirituel, en un mouvement vers le bonheur. Mouvement qui nous permet d’avoir assez de force dans notre corps pour partager cette force avec d’autres gens. D’avoir assez d’amour dans notre être pour partager cet amour avec les gens. D’avoir assez de richesse dans notre être pour la partager avec les autres gens. D’avoir assez des bonnes choses de vie pour les partager, non seulement sur le plan terrestre, non seulement sur le plan astral, non seulement sur le plan mental, mais sur chaque plan. C’est ce que signifie s’efforcer d’avancer spirituellement. Vous, nous, devons tous continuer à avancer spirituellement. 

`3. Essentiel mais difficile, c’est avoir une compréhension. Comprendre que vivre, c’est avoir des problèmes. Il ne s’agit pas seulement de regarder le problème. Vous devez vous attaquer au problème. Vous devez attaquer le problème. Vous devez repenser le problème. Vous devez approcher le problème de manière créative. Vous devez quelquefois quitter le corps pour résoudre le problème du corps, si je puis devenir mystique. Vous devez parfois vous distancier du conjoint pour résoudre le problème du mariage. Je ne dis pas divorce, je ne dis pas séparation. Je dis que vous devez vous éloigner de lui émotionnellement et explorer autour de vous le territoire où se situe la racine du problème. Vous devez attaquer vos problèmes et les attaquer créativement. Mais plus nous appréhendons, moins nous nous distancions du problème et moins nous pouvons voir le problème. Nous sommes tous créatifs, et si nous pouvons prendre ce cadeau de la créativité et l’apprécier en étant reconnaissants, elle continuera à grandir parce que nous la ‘nourrissons’.

4. Enfin, crucial et très difficile pour certains d’entre nous, nous devons apprendre un mot-clé : ‘faire confiance’. Vous devriez être capables d’avoir confiance en vous. Et, avec la confiance en vous, de comprendre que vous avez la sagesse, la perspicacité et la capacité de discerner dans la Vie ce qui rend la vie vraiment fructueuse. Il y a dans ce monde beauté, joie, extase, connaissance et bonheur. La vie n’est pas une question d’endroit ou de ville. La vie est, et elle est où vous l’avez touchée, où vous êtes à ce moment donné. En ouvrant donc votre âme au monde – que vous vouliez utiliser le mot ‘service’, le mot ‘amour désintéressé’, le mot ‘enseigner’ – en tendant la main, en ouvrant votre âme pour verser ce que vous avez, la beauté qui est la Vie se manifestera précisément. 

Que chaque cellule de votre être, chaque pétale de votre mental, vous remplissent à ce moment de santé, d’énergie, de vigueur et de vitalité avec force, amour, beauté, bonheur et extase. Où que vous alliez puissiez-vous trouver et partager ces nobles choses.

Shanti

— Goswami Kriyananda

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}
Share via
Copy link