Sélectionner une page

La Vision est un processus, une technique pour adoucir, dissoudre et effacer le Karma. Le Karma est la propension mentale à l’égoïsme et à la possessivité. Le Karma, en dernière analyse, est l’avidité. Ces facteurs se manifestent parce que l’on est attaché à une personnalité égotique angulaire. Ces forces négatives s’éliminent en vous attachant à votre Centre Spirituel. Un point est à zéro degré Bélier, l’autre à zéro degré Balance, symboliquement.

On rate le point si l’on analyse seulement la vision, ou l’état visionnaire. Il faut bouger, aller au-delà de l’analyse. Il faut atteindre la vision. Il y a cinq étapes à suivre pour atteindre l’état visionnaire :

  1. Conscience du monde physique,
  2. Retrait de sens,
  3. Concentration,
  4. Méditation,
  5. Suspension des pensées sans devenir inconscient,
  6. Atteindre la vision

I. Conscience du Monde Physique

La première chose que vous devez maîtriser est la conscience de ce monde physique ! Il faut construire une base solide et appropriée avant de construire le bâtiment. Vous devez rassembler votre vie terrestre. La première lettre que j’ai reçue de mon Guru était en réponse à ma lettre. J’écrivis pour demander la permission de venir à son Ashram pour étudier. Il répondit, “Kriyananda, remets de l’ordre dans ta vie physique d’abord, et ensuite tu pourras venir étudier avec moi”.

La première chose nécessaire pour atteindre cette vision, l’état de Félicité, est de mettre de l’ordre dans votre maison physique. Établissez un style de vie qui vous permette de vous intérioriser plus profondément, plus souvent. Établissez un style de vie qui vous permette d’être une grande bénédiction pour autrui. La plupart des modes de vie ne sont rien d’autre que courir, tempêter et délirer ; acheter de la nourriture, cuisiner, manger, laver la vaisselle, ranger la vaisselle et se préparer à acheter plus de nourriture… après avoir acheté des vêtements pour faire les courses, etc.

Développez en permanence un style de vie extérieur harmonieux, assurez-vous que le virage vers l’intérieur sera harmonieux. S’intérioriser ne doit pas être une fuite de la négativité, ni du monde physique. Ne pas avoir votre style de vie harmonisé et spiritualisé produit de la frustration. Cette frustration produira de l’émotionalité. L’émotionalité produira des schémas de pensée négatifs.

Cette émotionalité produira des hallucinations. Des hallucinations plus subtiles, et donc plus dangereuses. Cette émotionalité et ces hallucinations ne produiront que des illusions, des anomalies et une excentricité préjudiciable. Cela conduit à un fort aveuglement en voyant la vie, votre vie et celle des autres. Cela produit plus de souffrance, d’agonie, d’angoisse, de détresse, de misère, de chagrin, de souffrance et d’affliction. Bref, une vie un peu difficile pour vous et votre entourage.

Nous devons encourager et cultiver un style de vie vecteur de raison, de lucidité, de paix et de contentement. La plupart des modes de vie des gens sont vecteurs de folie et mènent à l’anormalité ! Cependant je pense souvent, “Si nous sommes tous fous, peut-il y avoir une anomalie ?”

II. Retrait des Sens

C’est s’intérioriser vers quelque chose qui est au-delà de votre univers physique, et plus tard, au-delà de votre personnalité. Le retrait des sens est un éloignement des sens physiques/mentaux et des expériences sensorielles. Vous entrez et devenez conscient de ce qui se passe dans votre tête, pas de ce que vos sens.

La première fois que j’entrai en retrait des sens (pratyahara), ce fut comme si j’étais dans un grand bassin d’eau avec le bouchon soudain tiré. Je fus siphonné en moi. Bien que les énergies semblèrent diminuer, en même temps, il y eut une poussée de conscience via ma colonne vertébrale. Chaque fois que la conscience traversa un chakra, il y eut un clic fort et distinctif. Ce fut comme si se verrouillèrent sept clés, dans sept serrures. À chaque clic, l’un des organes sensoriels se verrouilla. Finalement, je montai assez haut pour réaliser, “Wow, prochain arrêt : la Conscience-de-Dieu !” J’entendis le dernier clic et fus totalement dans mon âme avec tous les sens désactivés. À ma grande surprise, ce fut l’endroit le plus bruyant que je connaisse. Le monde bruyant était en moi. C’était le bruit de mon mental ! Ce fut vraiment frustrant car je m’attendais à un silence absolu. C’est pourquoi le contentement est si important.

Si vous êtes satisfait lorsque vous vous intériorisez, la tête sera calme. Le bruit est lié aux émotions. C’est pourquoi la musique est si puissante. Un battement de tambour persistant créera un type de désir, tandis qu’une flûte créera un autre type de désir. Le silence se produit en l’absence de désirs.

III. Concentration

Ensuite, vous entrez en concentration. Vous trouvez une posture confortable et exécutez “Yoni mudra“. Pour exécuter Yoni mudra, placez une petite table ou tout autre objet approprié devant vous avec un oreiller dessus afin de reposer confortablement vos coudes. Ouvrez vos mains. Amenez-les vers votre visage et placez les doigts comme suit :

·    Les pouces : placez-les sur les pavillons des oreilles.

·    Les index : placez-les juste sous les yeux.

·    Les majeurs : placez-les sur les narines.

·    Les annulaires : placez-les sur la lèvre supérieure.

·    Les petits doigts : placez-les sur la lèvre inférieure.

·    Tout en tenant légèrement les doigts dans leurs positions assignées, prenez une profonde inspiration, puis appuyez doucement avec tous vos doigts. Cela ferme les différents sens, non seulement symboliquement, mais physiquement.

·    Tout en tenant légèrement les doigts dans leurs positions assignées, prenez une profonde inspiration, puis appuyez doucement avec tous vos doigts. Cela ferme les différents sens, non seulement symboliquement, mais physiquement.

·    Maintenant, tenez votre souffle. Quand vient le temps de respirer, relâchez simplement la pression de vos doigts, tout en les tenant très légèrement dans les positions assignées, et inspirez. Pendant que vous êtes en yoni mudra, observez attentivement ce qui se passe dans votre mental. Ce que vous recherchez, c’est l’état de ressenti de base de votre être.

·    Maintenant, tenez votre souffle. Quand vient le temps de respirer, relâchez simplement la pression de vos doigts, tout en les tenant très légèrement dans les positions assignées, et inspirez. Pendant que vous êtes en yoni mudra, observez attentivement ce qui se passe dans votre mental. Ce que vous recherchez, c’est l’état de ressenti de base de votre être. En Yoni mudra, vous essayez de couper toutes les exigences physiques, le harcèlement et la stimulation des organes sensoriels du mental quotidien.

·    Plus tard, à mesure que s’approfondira votre concentration, vous vous occuperez des symboles du monde astral qui surgissent dans votre mental.

Yoni mudra vous affecte comme une courte sieste, chaque fois que le souffle est tenu. Cela aide à équilibrer votre vie mentale tout comme le sommeil. N’oubliez pas que lorsque vous vous endormez la nuit, vous désactivez la plupart des activités de votre mental. Ainsi, lorsque vous vous réveillez, vous êtes à nouveau rafraîchi. Vous voyez le monde un peu plus clair, différemment. Vous êtes maintenant en mesure de gérer la vie de manière plus constructive. Il en va de même pour la technique du Yoni mudra.

Cependant, il y a une grande différence. Le sommeil n’arrive qu’une fois par jour. Yoni mudra peut se produire toutes les 20 secondes environ. Pendant quelques secondes, vous avez atteint une transe suspendue, semblable au sommeil. Lorsque cela se produit, les énergies des Mondes gauche et droit essaient de se déplacer vers le centre de votre être. Les énergies se déplacent vers le centre de votre être. Cela vous rafraîchit. Cela vous équilibre. Cela éveille votre mental et votre conscience.

Par ce processus, vous exercez également symboliquement une pression sur vos états de conscience droit et gauche afin de prendre conscience de cet état central de conscience, la Conscience Équilibrée. Cette conscience centrée amène cette conscience à monter dans votre colonne vertébrale astrale. Cela vous amène au premier des trois niveaux de l’état visionnaire.

·     Le 1er niveau se produit au niveau du chakra Cœur (Vénus). C’est un excellent point de départ car, le plus souvent, c’est un lieu de passions positives.

·     Le 2ème niveau se produit au niveau du chakra de la gorge (Mercure). C’est le lieu de la compassion. La conscience dans cet endroit est un peu plus subtile et un peu plus centrée. C’est le lieu de la Voix.

·    Le 3ème niveau se produit au Troisième Œil, le Centre Solaire à l’avant de la tête. La conscience ici est la plus subtile et la plus équilibrée de tous les six autres chakras. C’est le lieu de la Vision.

IV. Méditation

Ensuite, vous devez entrer en méditation. Comme vous vous en souviendrez, la concentration est un état de conscience avec effort, fixe et contrôlé. La méditation est un état de conscience sans effort, fixe et contrôlé.

En vous concentrant plus souvent, plus profondément et en devenant vraiment intéressé et absorbé par le contenu de votre mental intérieur, vous êtes plus profondément attiré dans votre Soi Intérieur.

 V. Suspension des pensées

Ensuite, vous devez élever votre Conscience Consciente encore et encore jusqu’à ce que vous ayez transcendé la pensée, en “stoppant” toute pensée concrète sans devenir inconscient… Cet arrêt de la pensée ne doit pas produire d’inconscience. Ce n’est pas un black-out. C’est un dépassement de la conscience loin de, et vers un autre état de conscience plus subtil dans lequel vous “apprenez et pensez” maintenant en utilisant “l’Intuition” et des états plus subtils de ressenti. Ces deux états n’utilisent pas le mécanisme général de la “pensée”, mais sont utilisés pour acquérir   une connaissance raréfiée. Dans cette étape, le travail le plus dur et le plus grand effort sont mis dans votre conscience restante.

Ici, vous voyez l’importance de revenir encore et encore dans une méditation plus profonde. La méditation profonde aura tendance à produire de l’inconscience parce que la conscience quotidienne n’est pas habituée à ces états très subtils. En entrant encore et encore, dans des méditations de plus en plus profondes, vous forcez votre mental à rester conscient. Ainsi, vous voyez également l’importance de travailler avec vos états de rêve. Chaque jour pratiquez de vous endormir lentement pour ne pas perdre conscience. Étudiez votre rêve pour pouvoir rester conscient dans des royaumes plus subtils.

VI. Atteindre la Vision

En pratiquant l’Étape V encore et encore, vous entrerez, avec le temps, dans un état de transe où vous restez conscient. C’est la transe. La transe est un état de “sommeil conscient”.

Je veux suivre ce cours

AUM TAT SAT AUM

— Goswami Kriyananda in Kriya Yoga, Sagesse Millénaire : Parcours Initiatiques vers l’Illumination

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}
Share via
Copy link