Sélectionner une page
Pratiques yoguiques : qu’avons-nous ramené de nos vies passées ?

Pratiques yoguiques : qu’avons-nous ramené de nos vies passées ?

Quelles pratiques yoquiques avons-nous travaillées dans cette incarnation et qu’avons-nous ramené de nos vies passées ?

Samadhi et Science de l’Illumination

Le Yoga est l’étude et la pratique de la contemplation ou Samadhi. Quand tous les mouvements, toutes les énergies de la matière mentale sont réduits au silence ou neutralisés, il reste un état de réalisation directe appelé Samadhi.

Bien que chaque moment du mental surgisse du Sol Universel et que chaque moment se redissout dans cette Terre Universelle, tous les moments ne sont pas auspicieux pour la même chose. Quand l’étudiant s’attelle à un ensemble de pratiques yoguiques, il est supposé être prêt pour l’étude de cette science supérieure : La Science de l’Illumination.

La quiétude de notre mental

Quelles sont les choses que l’on a pratiquées dans cette incarnation ? Qu’a-t-on ramené de vies passées de pratiques ? C’est la quiétude de notre propre matière mentale. Quiétude signifie simplement un mental quotidien non-émotionnel, paisible.

Le mental est dans un état d’abstention ; un état de retrait des intérêts matériels et donc libre de conflits. Des obstacles peuvent exister, mais les conflits ont été résolus. Quand on prend sa vie mentale quotidienne et que l’on commence à atteindre les profondeurs intérieures plus profondes, cette quiétude se déploie en Samadhi.

Quand la matière mentale est contrainte, il est possible d’entrer en méditation. La contrainte provoque vraiment une Conscience de la Terre Éternelle. Donc, on est patient non seulement avec le monde mais d’autant plus avec son propre Soi. Aussi est-il très facile pour une personne d’entrer plus profondément dans un état méditatif productif de Samadhi.

Ici, il y a même une plus grande libération des conflits si bien qu’en évoluant, on trouve davantage de joie, de sagesse et d’amour désintéressé. Donc, on est prêt à marcher le Chemin, et non pas seulement à parler du Chemin.

— Goswami Kriyananda, Les Kriya Yoga Sutras de Sri Patanjali : La Science de L’Illumination, chapitre 1.

Qu’est-ce que la lumière vue lors d’une Expérience de Mort Imminente ?

Qu’est-ce que la lumière vue lors d’une Expérience de Mort Imminente ?

Certaines personnes ayant une Expérience de Mort Imminente (EMI) – ou Near Death Experience (NDE) en anglais – parlent de voir une lumière. Qu’est-ce que c’est ?

La lumière blanche est l’éclat du Soleil Intérieur qui brille de l’Ajna Chakra.

Quand on commence à quitter le corps physique au moment de sa désintégration, ou pendant une méditation profonde, avancée, les pranas du corps et du mental se rassemblent dans la colonne vertébrale astrale, puis s’élèvent lentement.

Le ‘Jiva‘, l’âme, quitte à plusieurs points le long de la trajectoire ascendante. En général, ils sont au niveau des chakras.

Si quelqu’un sort du corps en dessous du chakra Vénus (Anahata), aucune lumière n’est vue. Sortir du corps à n’importe quel chakra au-dessus du chakra Mars (Manipura) révèle une lumière.

➢ Au chakra Vénus la lumière est dorée,
➢ Au chakra Mercure la lumière est argentée,
➢ A Ajna chakra la lumière est d’un blanc pur.

Assistants, guides et Gurus apparaissent souvent comme la lumière, mais c’est un type totalement différent de Lumière.

La lumière est simplement une coloressence de l’énergie pranique se condensant et préparant le départ du véhicule physique. La différence entre ‘l’expérience’ pendant la mort du corps et celle qui survient pendant une sortie du corps en méditation corporelle est celle-ci :

Il y a une corde d’argent qui relie le chakra Lunaire du corps astral au chakra Solaire (Ajna). C’est via cette corde d’argent que nous pouvons passer du monde physique au monde astral et revenir à nouveau.

A la mort du corps physique, ce corde d’argent ‘se rompt’ et il est donc impossible de retourner dans le corps physique. La mort n’a donc rien à voir avec le battement du cœur ou les ondes cérébrales. Il s’agit de la corde d’argent connectée ou déconnectée…

Shanti,
Goswami Kriyananda, Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}