Sélectionner une page
Les Mystères de l’Ancienne Égypte et de l’Atlantide

Les Mystères de l’Ancienne Égypte et de l’Atlantide

Le monde entier craint le temps, mais le temps craint les Pyramides...

Ancien proverbe arabe

En s'appuyant sur sa mémoire akashique, Kriyananda nous raconte la structure sociologique, politique et religieuse de l'Ancienne Égypte et de l'Ancienne Atlantide remontant aussi loin que 26000 ans avant notre ère, grâce à la datation mystique des Âges, comme il nous l'a enseignée dans son ouvrage Les Puranas, Mythes de la Création.

A la lumière de l'existence de continents perdus comme Mu, la Lémurie et l'Atlantide, nous prenons conscience de ces civilisations anciennes et une nouvelle façon de voir l'Histoire de l'Humanité s'ouvre à nous au fil de la lecture de cet Enseignement, très différente de l'histoire que l'on nous a contée, à savoir que l'humanité remonte à - 4000 ans avant notre ère…

Nous commençons alors à penser à l'Egypte Ancienne en termes de culture non-terrestre, infiniment antérieure aux cataclysmes, tremblements de terre et déluges qui firent sombrer ces continents, obligeant leurs habitants à migrer dans diverses parties du globe, bâtissant d'autres civilisations en Amérique du Sud, Mexique, Europe, Lituanie, Afghanistan, Égypte, Inde avec comme témoin des constructions gigantesques telles que Mastabas, Pyramides, Temples et autres, toujours en accord avec des connaissances mathématiques, astronomiques et astrologiques supérieures, des technologies avancées, témoignant de cultures spirituelles hautement évoluées, mais aussi les grandes batailles qui sévirent dans l'astral dont nous parle le Mahabarata.

Au fil des révélations des 7 chapitres qui ne manqueront pas de surprendre certains, Goswami invite toujours le lecteur à se faire sa propre opinion, à toujours se poser la question cruciale, Est-ce symbolique ou réel ? Oui, quelles sont exactement nos racines ?

Je vous souhaite beaucoup de Joie dans ce voyage dans un passé aussi extraordinaire que fascinant.

Shanti,
Nicole

Je veux suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Les Mystères de l'Ancienne Égypte et de l'Atlantide.
Comment Opèrent les Désirs ?

Comment Opèrent les Désirs ?

Sutra 4.5 : “Bien que les types d’activité soient variés, ils sont tous fondés sur un Mental Unique qui apparaît comme pluriel. “

Le désir opère comme la mémoire. Il y a qu’une conscience directive comme un faisceau de lumière qui se sépare en sept couleurs ou niveaux de conscience. Chaque niveau de conscience contient sept niveaux secondaires. Ces niveaux se manifestent 49 fois (7×7). Tous sont contrôlés par cette conscience directive du Soleil de Désir Central qui est la cause primale de réincarnation. Ici se trouve le secret de l’homogénéité et de l’omniprésence de la Conscience Consciente de Soi. Néanmoins, chaque courant de conscience n’est qu’une facette du Soi Supérieur, de la Conscience qui est Une. Chaque courant n’est qu’une lumière reflétée des facettes du Diamant unique qu’est l’Atma.

Sutra 4.6 : De toutes les activités mentales variées, seule la méditation est libre du désir et des impressions latentes du karma.

Les désirs activent le karma. Le karma ne peut jamais être assouvi par l’expérience. Le karma ne s’épuise que par la méditation spirituelle et/ou le Samadhi. L’activité survenant de vrais états de méditation ne crée aucun karma. A mesure que les niveaux du mental s’immiscent dans de nouvelles existences mentales, commence un nouveau niveau de naissance. Dans les graines de la naissance sont toujours contenues les graines de la mort. Cependant, dans ces graines de la mort sont toujours contenues les graines de la renaissance.

Le mouvement de la naissance à la mort est toujours une courbe sinusoïdale alternant entre hauts états de conscience positifs et bas états de conscience plus difficiles. Plus le corps est subtil, plus le retour de son karma est rapide. Plus le corps est dense, plus le retour de son karma est lent. L’égotisme semble être l’essence même ou la nature même de la fonction mentale. Où il y a égotisme, il y a les graines de futur karma, car dans la matrice du désir résident les graines de la servitude. Cependant, dans l’activité qui survient de l’unité-de-conscience produite par la méditation, il n’y a pas d’égotisme. Par conséquent, ni futur karma et ni futur asservissement ne sont générés.

Sutra 4.7 : Le karma d’un Yogi n’est ni bon ni mauvais. Cependant, le karma d’autrui est de trois genres : favorable, adverse et un mélange des deux.

Les expériences et les niveaux de conscience du Yogi ne sont ni blancs ni rouges. La raison essentielle de ceci est le karma attitudinal du Yogi. Il voit toute expérience comme un processus d’apprentissage et non comme quelque chose de blanc ou rouge. Pour la plupart des Yogis, toute expérience est une expérience d’apprentissage et par conséquent est considérée très positive.

Cependant, pour tous les autres, le karma des expériences (et les niveaux de conscience sont triples) est blanc ou rouge ou blanc et rouge. Parce que le Yogi a transcendé le désir égoïste, il n’a ni karma favorable ni karma adverse. Le Yogi décide de servir toutes formes de vie sensibles. Cette disposition est une volonté, non un vouloir-propre, ni un désir. Les activités de toutes les autres âmes sont causées par désir de gain personnel : matériel, émotionnel, financier, égotique etc. Donc, l’activité accomplie avec une attitude égoïste, auto-glorifiante porte la graine de futur karma négatif.

Le Yogi qui a transcendé le désir n’a rien à craindre. Il n’y a rien qu’il ait vraiment besoin d’obtenir. Il n’a pas de désir pour le ciel. Il n’a aucune peur de l’enfer. Sa conscience, son mental, ses énergies, ses activités sont dirigés vers la compréhension du Dharma de la Vie et le fait d’être une part stratégique (même microscopiquement) dans le secours et la compréhension des véritables besoins de toutes formes de vie. Ses actions ne contiennent aucune peur. Ses actions ne contiennent aucune aspiration. Ses actions ne contiennent aucun égotisme. Ses actions ne contiennent aucune glorification de soi. Par conséquent son action est libre de tout karma.

Lire la suite »
Les Lois Spirituelles de la Conscience Consciente de Soi Équilibrée

Les Lois Spirituelles de la Conscience Consciente de Soi Équilibrée

Dans son Quatrième et dernier Livre des Kriya Yoga Sutras, Sri Patanjali relate le processus de l’Illumination en définissant la Loi Spirituelle de la Conscience Consciente de Soi. Cela amène l’être spirituel en naissance et en maturité. De cette maturité en âge et en attitude, cette âme entre dans la dernière enjambée de son voyage cosmique, révélant les trois grands secrets de la Vie Mystique :

  • La Conscience Consciente de Soi,
  • Le Temps et son pouvoir de création, et
  • Le Temps et son pouvoir de dissolution.

Donc, le chercheur plonge plus profondément dans les mystères sacrés du Temps, de l’Espace, de la Création et de la Dissolution ainsi que dans la nature de la personnalité et de la conscience mystique.

En étant plus conscient du voyage du Terrien, vous saisissez quelque chose de votre propre voyage, de vos tâches et de votre futur. Ceux qui entendent et saisissent le message de Sri Patanjali vivront la vie spirituelle qui consiste à vivre pour les autres en accord avec les Yoga-Siddhis, la Sagesse et l’Aperçu qu’ils ont obtenus.

Les Sutras 1-13 traitent des mécanismes de l’Émancipation. Ils révèlent le fonctionnement de la Loi Cosmique qui amène le chercheur à l’Illumination.

Sutra IV.1 : Les réalisations psychiques et spirituelles sont acquises par :

  • une naissance propice,
  • les Mantras,
  • Tapas,
  • le Samadhi, et
  • les Élixirs.”

Le Yogi peut donc  obtenir des Yoga-Siddhis par l’usage de cinq procédures différentes : 

  1. En faisant appel au karma spirituel positif des vies antérieures
  2. Par la pratique et l’application de différents mantras.
  3. Par la pratique de Tapas, c’est-à-dire par l’ardeur de la Volonté (non du désir). Tapas signifie la vitalité physique et l’intensité mentale produites par l’ascèse.
  4. Par l’utilisation des différents états de Samadhi.
  5. En utilisant des élixirs qui purifient les corps physiques et astraux, excitant et animant les chakras etc.

Bien que chaque méthode puisse être utilisée par elle-même, dans le Kriya Yoga de Patanjali, les cinq méthodes sont combinées pour provoquer une transformation rapide et sûre de la conscience. La clé est l’usage de Tapas : volonté spirituelle, effort spirituel et ferveur spirituelle. Donc, le Yogi s’efforce de tirer des banques mémorielles toutes les forces des vies antérieures pour déployer la conscience spirituelle. L’invocation utilisant le Mantra aide aussi le sage à avancer rapidement sur le Chemin. L’autodiscipline extrême, appelée Tapas, est appliquée pour nourrir le Yogi de façon à accélérer le Chemin.

Les élixirs ont été associés avec inexactitude aux drogues comme le LSD. Les élixirs sont des herbes spéciales utilisées pour assainir le corps physique et stimuler le corps astral afin que la conscience soit plus claire et plus continue. Cette conscience continue permet au Yogi de pénétrer et de travailler plus aisément dans les mondes onirique/astral, stimulant le développement de pouvoirs psychiques ou spirituels. Précisons que l’usage d’élixirs n’est pas l’affaire d’une fois. Le processus d’utilisation des herbes purifiantes prend en général de un à trois ans, conjointement à d’autres pratiques yoguiques. Cependant, de toutes ces méthodes, la plus digne de confiance et la plus recommandable est la pratique continue du Samadhi.

Sutra IV.2 : Les changements au cours de votre vie surviennent du karma qui cherche sa propre réalisation.”

Comment surviennent les changements ? L’Esprit a une Conscience et une Volonté (non un vouloir-propre) inhérentes. La conscience peut se manifester via des pouvoirs perceptifs existants et se manifestera via des pouvoirs d’action existants. Ici est révélée la signification des schémas de déploiement spirituel. Via ces pouvoirs de perception et d’actions, l’Esprit, se manifestant dans le monde physique, vient à se connaître lui-même. Comment ? En devenant d’abord conscient de soi puis en établissant la Conscience Consciente de Soi Équilibrée.

Sutra IV.3 : La cause apparente de la manifestation du karma n’est pas la véritable cause. Le karma n’a pas besoin de causes secondaires pour son accomplissement. Si les obstacles à leur accomplissement sont supprimés, le karma se manifestera instantanément.”

Quand un fermier supprime les obstacles qui existent dans le fossé, l’eau coule de son propre accord. Le fermier qui retourne le sol n’est pas la cause de la croissance des récoltes. Donc ce qui paraît être la cause d’un événement, n’est pas la vraie cause. De même, tout le processus du développement spirituel est un processus de l’alchimie du Soleil : la suppression des voiles dissimulant le Soleil Intérieur (par le Soleil lui-même).

Des actes ne font que supprimer les obstacles afin que l’évolution spirituelle puisse couler de sa propre nature. En supprimant le processus de la pensée négative constrictive ; en supprimant des attitudes auto-dépréciatives, l’on supprime l’obstacle à la pleine productivité de karma positif sur le plan terrestre, sur le plan mental, sur le plan artistique et sans aucun doute sur le plan spirituel.

Sutra IV.4 : Tous les modes mentaux sont fondés sur le concept du Soi égotique.

Les niveaux individuels de conscience sont créés par la manifestation naturelle d’un complexe corps-mental qui est une manifestation de la Conscience Unique. Le soi égotique crée un nombre de mentaux subsidiaires et de corps astraux à l’instar d’un arbre envoyant des racines pour obtenir davantage de nourriture et d’eau. De la même façon, ce soi égotique crée des corps astraux et des mentalités subsidiaires pour obtenir davantage d’expériences et d’excitation.

Découvrir les Kriya Yoga Sutras

— Goswami Kriyananda in Les Kriya Yoga Sutras de Sri Patanjali : La Science de L’Illumination, IV.1-4

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}