Sélectionner une page
La mort : y'a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ?

La mort : y'a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ?

Cher Goswami, j'ai lu votre article sur Comprendre la Mort selon la Philosophie du Yoga et l'ai trouvé très intéressant. Ma question est : "Y a-t-il un lien entre vie terrestre et après-vie ? Comment sait-on que ce qu'on voit de l'autre côté est vrai et réel?"

Vers la fin des années 30, lorsque ma conscience a pour la première fois pénétré dans les plans intérieurs (l'astral), je me suis posé la même question : Mon mental était-il seulement en train de faire l'expérience d'hallucinations intéressantes ou y avait-il là une vérité plus profonde ?

Mes doutes provenaient de la croyance des religions occidentales que l'on ne peut pas pénétrer dans l'après-vie tant que l'on ne soit pas mort. J'ai failli alors arrêter mon exploration de cet espace intérieur. Cependant, j'ai réalisé que ces états de conscience plus profonds étaient tout à fait organisés, ordonnés et qu'on pouvait y déceler un schéma spécifique.

Donc j'ai donc poursuivi mon exploration et j'en suis venu à réaliser que nos pensées et nos croyances sont des forces qui limitent ce que nous pouvons percevoir et voir. Ainsi, avec la pratique renouvelée du yoga, mon mental est devenu paisible et cela m'a permis d'entrer dans des espaces plus profonds où j'ai gagné en compréhension.

En effet il m'est bien vite devenu clair que les émotions lourdes étaient des forces qui bloquaient l'accès à une conscience plus claire et plus profonde. Encore une fois, à travers le yoga, je pus adoucir et supprimer ces états émotionnels et mon mental devint capable de s'expanser vers des royaumes plus élevés et de collecter des informations subtiles de et sur l'après-vie. Ainsi, je fus convaincu que les êtres humains étaient capables de pénétrer dans l'après-vie et de collecter des informations vérifiables, ce qui était "vrai et réel" pour utiliser vos propres mots. Autrement dit, je suis convaincu d'être maintenant réveillé ; cependant, à tout moment, il est possible que je me réveille et que je réalise que j'étais en train de rêver. Jusqu'à ce que cela arrive, je fais l'hypothèse que je suis réveillé et je continue à avancer. En mysticisme, il n'y a pas de différence entre l'état de veille et l'état de sommeil ou entre la vie terrestre et la dite "après-vie".

Mon mental comprit que si ces états de conscience étaient dans le monde astral, alors le futur y serait aussi. Par exemple, si je devais aller dans l'astral pour trouver le flux de pensées du futur (potentiel) de quelqu'un, alors j'aurais accès à des évènements spécifiques de son futur. J'ai essayé cela avec un certain nombre de personnes et identifié des expériences spécifiques qu'elles seraient susceptibles d'avoir dans cette incarnation. Des années plus tard, ce que j'avais vu et mémorisé s'est manifesté. Cette vérification a nourri ma certitude de la capacité de l'être humain à acquérir une conscience du monde astral aussi bien que d'un monde non physique. J'ai utilisé le terme futur "potentiel" car mystiquement parlant, connaître le futur vous donne le pouvoir de changer ce futur.

Plus tard, j'ai rencontré des âmes désincarnées qui m'ont parlé de leurs enfants et de ce qui allait arriver à leurs enfants. Des années plus tard, ces évènements se sont manifestés exactement de la façon dont les parents avaient dit que cela se passerait. Cette preuve confirma absolument l'existence de l'après-vie, son lien à la vie terrestre humaine et celui de la vie terrestre à l'après-vie. Ce sont ces expériences qui ont supprimé de mon mental tout doute que les humains étaient capables de voir dans l'après vie.

Le Yoga précise que toute action laisse une empreinte d'habitude ou humeur subconsciente (appelées samskaras ) sur le mental astral subtil. Ces empreintes se rassemblent pour former des vasanas, qui sont des traits et tendances latentes et subliminales que nous laissons derrière nous lorsque que nous exerçons un désir. Tôt ou tard, ces vasanas se manifestent comme un événement donné que l'on connaît sous le nom d'action karmique ou événement karmique. Le mental est comme un champ et toutes actions, physiques, verbales ou mentales, sèment des graines dans ce champ. Les actions positives sèment des graines de positivité future. Les actions négatives, des graines de négativité future. Ces graines restent dormantes jusqu'à ce que se manifestent les circonstances nécessaires pour leur germination. Certaines graines se manifestent dans cette vie, d'autres, dans des incarnations futures.

Les graines karmiques qui germent lorsque notre corps physique meurt sont significatives parce qu'elles tendent à déterminer le type de renaissance que nous allons avoir dans l'astral aussi bien que dans des incarnations futures sur le plan terrestre. Notre état mental au moment de la mort de notre corps physique détermine quelles graines karmiques vont germer. L'état mental à ce moment-là est révélé, symboliquement et effectivement, par l'état du mental que nous avons lorsque nous nous endormons la nuit et lorsque nous nous réveillons le matin. L'agitation, les cauchemars, la confusion et l'oubli proviennent d'un mental non paisible. Ainsi la 'petite mort', l'état de sommeil, révèle-t-elle les évènements attendus du grand sommeil. C'est l'une des raisons pour lesquelles le yoga insiste sur la pratique du contentement et de la paix.

Si le mental est paisible au moment de la mort du corps physique, il y aura une maturation accélérée des graines karmiques positives, ainsi des expériences positives se manifesteront dans l'astral et pendant la réincarnation. Si le mental est émotionnel à ce moment là, il y aura une maturation accélérée des graines karmiques négatives, ainsi des expériences négatives se manifesteront dans l'astral et pendant la réincarnation sur Terre. La corrélation entre l'endormissement et la mort du corps physique n'est pas accidentelle ni symbolique. Elle est factuelle parce que le processus du sommeil, du rêve et du réveil sont des reproductions microcosmiques d'un schéma macrocosmique de la mort, du processus de mort et de renaissance du corps physique. Lorsque l'on s'endort, l'Energie de Vie (Prana) se retire du corps physique et du cerveau et se transfère momentanément dans le corps et le mental astral.

Endormie, une personne ressemble à un mort. Lorsque l'on commence à se réveiller, l'énergie se retire du corps astral et revient au corps physique qui est revivifié. Gardez à l'esprit que la direction du flux vital va du subtil au dense, du monde intérieur au monde extérieur, des mondes supérieurs aux mondes inférieurs. Dans ce processus, la personne traverse les niveaux de l'état astral, incluant les niveaux des rêves, et retourne automatiquement à son corps physique. Automatiquement, la mémoire et le contrôle mental sont restaurés au cerveau et au corps physique. Lorsque cela se produit, la mémoire du monde de rêve s'évanouit.

A une exception critique près, exactement le même processus se déroule lorsque notre corps physique meurt. Avec la mort du corps physique, la corde d'argent qui connecte le corps physique avec le corps astral se brise et ainsi, nous ne pouvons retourner dans notre corps physique à travers ce tunnel. Pendant le processus de sommeil, du rêve et du réveil, la corde d'argent qui relie notre corps astral à notre corps physique ne se brise pas. Ainsi, nous pouvons retourner à travers ce tunnel dans notre complexe corps/mental. La corde d'argent connecte Ajna chakra (le Centre Solaire), de couleur or et situé entre les sourcils du corps physique à Chandra chakra (le Centre Lunaire), de couleur argent et situé à la base du crâne du corps astral.

De même que lorsqu'on traverse l'état de rêve, l'on revient automatiquement au monde physique quand on s'est assez reposé, les fonctions mentales sont automatiquement restaurées, de même que lorsque le mental se réveille quand on s'est assez reposé, que l'on a collecté et condensé les expériences de l'incarnation et reçu la guidance du monde astral, l'on se réveille automatiquement dans une nouvelle incarnation avec la mémoire des samskaras terrestres antérieurs modifiés positivement par les nouveaux samskaras astraux.

Lorsque l'on se réveille de la mort du corps physique, le monde astral s'efface et l'on perçoit à nouveau le monde physique. Oui, le monde astral s'efface à moins que l'on n'ait appris à rester éveillé dans l'état de sommeil et de rêve. Encore une fois, c'est l'une des raisons majeures pour lesquelles le yoga insiste sur la méditation et la conscience des états intérieurs, incluant l'état de rêve.

Les mystiques s'intéressent aux images cosmologiques qui se manifestent au-delà et en dehors de l'état de rêve. Cela amène le concept de la vision de Dieu dans le mysticisme. Étymologiquement le mot mysticisme vient du mot grec myein signifiant fermer les yeux. Ainsi, le terme mysticisme a la connotation de se tourner vers l'intérieur et vers le haut, atteignant ainsi un état méditatif. Dans ce processus, on retire le 'soi' du monde extérieur et à travers une intériorisation on se tourne et on s'élève vers le haut, en transcendant le mental et en entrant dans la conscience collective et les Mémoires Akashiques de l'humanité. En yoga, ce processus est connu comme le Kriya-Shiva Yoga.

Le mysticisme est en relation avec ce qui transcende la vie humaine quotidienne. C'est un art et une science où l'on recherche le Divin dans la vie, ici et maintenant, de même que dans l'après-vie. L'on cherche à trouver le Divin dans tous les êtres, ce qui est possible lorsqu'on réalise que la vie est homogène.

Dans une vision, le mystique suisse Nicholas Von Flue vit Dieu qui lui apparaissait avec Ses yeux, oreilles et bouche scellés avec des pointes de flèches. Cette image reflète une technique utilisée par les mystiques, qui est de sceller fermement les sens principaux avec les doigts pour que toute manifestation ou expérience soit le résultat d'un travail intérieur du mental et non un stimulus des organes des sens physiques ou subtils. En yoga, cette technique s'appelle yoni mudra. Le résultat de cette intériorisation est la réalisation que toute vie est homogène : "En haut comme en bas ; à l'intérieur comme à l'extérieur".

La vision de Nicholas Von Flue contient une révélation plus profonde. Ce sont en fait les organes des sens de Dieu qui sont percés et scellés, ce qui signifie que la capacité à méditer se projette et évolue à partir d'un centre intérieur et divin (chakra) qui existe dans le corps de résurrection, le corps astral ou corps de Lumière. C'est là qu'il y a conflit entre mysticisme et religion parce que les mystiques réalisent que le symbole de Dieu se manifeste de leur âme intérieure et est un reflet des racines de leur être. Ce symbole a dévié radicalement de la personnification statique et fixe de Dieu déclarée dogmatiquement. Ainsi naquirent des conflits graves entre les mystiques et le dogme de l'église quant à la théologie et la nature de Dieu.

Les mystiques ne se tournent pas vers les textes pour trouver une signification divine, mais plutôt vers leur expérience mystique propre et personnelle du Divin en utilisant les outils du détachement, de l'intériorisation et de la méditation. Ce faisant, le mystique ne fait pas l'expérience d'un Dieu théologique mais celle d'une matérialisation individuelle de Dieu. C'est l'expérience du Divin qui lie le mystique à ses propres racines divines et qui donne une signification plus élevée et plus libre à la Vie, et donc à sa propre vie.

La plupart des prêtres, rabbins, pasteurs et swamis n'ont pas cette expérience personnelle et donc doivent substituer l'expérience divine directe par des dogmes autorisés d'une église qui sont le plus souvent protégés avec un zèle fanatique. Ces âmes ne ferment pas les yeux mais doivent les garder ouverts afin d'être capables de lire. Ainsi sont-elles préoccupées par des expériences extérieures qui ne peuvent jamais être mystiques ou divines.

Le mysticisme apparaît dans toutes les religions. Il forme un contrepoids intérieur aux membres extérieurs du clergé qui se préoccupent de ce qui est l'interprétation correcte et officielle des textes sacrés. Les mystiques chrétiens furent réduits au silence en étant renvoyés dans l'astral par les moyens habituels.

Cependant, un groupe de mystiques trouva le moyen de contourner cette réduction au silence par l'église. Ce furent les alchimistes qui utilisèrent un symbolisme plus profond pour transmettre leurs Enseignements. L'un d'eux était Paracelse (1493-1541) qui chercha le 'Deus abscon ditus', la Divinité cachée en chacun de nous. Ce fut l'une des raisons-clés pour lesquelles Carl Jung s'intéressa et s'impliqua tant dans l'alchimie.

Shanti & Prem,

-- Goswami Kriyananda in Le Voyage de l’Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Les Rituels sont l'Incarnation du Style de la Vie Mystique !

Les Rituels sont l'Incarnation du Style de la Vie Mystique !

Namaste cher Étudiant sur le Chemin,

"Dans ce Cours d'Etudes Spirituelles intitulé Les Rituels Magiques du Kriya Yoga, j'ai l'intention de vous présenter l'un des Chemins positifs et ésotériques du Kriya Yoga. C'est un Chemin orienté Terre, consacré aux Forces Divines de la Vie telles que révélées dans la Nature. Son but principal est de guider le chercheur individuel vers la pratique de la Magie Kriya via les Rituels.

Composé de 20 Leçons, cet Enseignement, à la fois en théorie et en pratique, s'adresse au Chercheur solitaire qui marche le Chemin. Son but secondaire est d'inclure exercices et techniques conçus pour développer la capacité magique et donc un accord plus profond et élevé aux Forces Divines de la Vie.

Oui, le Kriya Yoga est un Chemin religieux joyeux qui naît de notre relation et du lien avec les Forces Divines de la Vie. C'est un Chemin très personnel, positif qui vous déplace d'une vie personnelle à la Vie Divine Vivante. C'est un mouvement du subjectif à l'objectif. C'est un mouvement de l'état mental ordinaire à un état du Mental Cosmique que vous expérimenterez par vous-même. De l'autre côté de ce Pont vous trouverez les Énergies Cosmiques d'où toute existence fut créée. Le Chemin du Kriya est une maturation personnelle et la réalisation que vous faites partie de cette énergie créatrice et donc, dans cette maturité, vous assumez votre responsabilité d'améliorer votre vie et celles de votre entourage.

En effet, le royaume psychique et le royaume matériel sont entrelacés et ce fait établit la base du Lien Magique. C'est grâce à ce Lien que les énergies matérielles peuvent affecter le mental et que le mental peut influencer l'astral, lequel à son tour peut influencer les énergies physiques.

Dans le Corps de la Nature, aussi bien que dans votre corps, se trouve l'expression intérieure et latente du Divin. Dans votre corps il y a le Mental, l'Esprit et l'Énergie Divine (Yoga-Siddhi). Donc, avec la concentration, la visualisation et la méditation, appelés Rituel Kriya, vous pouvez relier ces domaines d'énergie pour produire des transformations positives à tous les niveaux.

Le but de la vie mystique est de prendre les rituels hétérogènes, d'en rassembler l'énergie et de mettre ce corpus d'énergies en un Grand Rituel Mystique : Le Rituel Magique du Kriya.

En utilisant le Rituel Magique du Kriya, vous augmenterez le courant d'Énergie Divine dans votre vie et celles de votre entourage. Toutefois, les Rituels Ésotériques du Kriya s'accomplissent si et seulement si vous travaillez en harmonie avec les Lois de la Conscience et les Lois de la Nature.

Les Rituels Magiques sont le cœur du Chemin religieux. L'ultime but du Chemin est de contacter le Divin, d'abord en communiant avec le mental Cosmique, puis au moyen de la Méditation Absorptive. Ici le terme "absorptif" signifie incorporer votre Soi dans un Être Supérieur de façon à vous libérer de votre ego constrictif, mais pas de votre Vrai Soi, gagnant la Sagesse Spirituelle et la Grâce de l'Entité Supérieure.

Comment fonctionne le Rituel ? Pourquoi le Rituel fonctionne ? La réponse se trouve dans le concept de "Formes-Pensées" qui sont des unités d'énergie astrales (non-physiques), créées de pensées que les gens pensent.

Via le rituel, ces unités ou paquets d'énergie peuvent descendre dans l'état de rêve et entrer dans le plan physique où elles ont le pouvoir ou l'énergie d'influer dans votre état de rêve où est entreposé une grande quantité de votre karma de votre vie passée, prêt à se libérer dans cette vie. Elles ont le pouvoir d'adoucir ou même de changer le karma constrictif du passé.

C'est via le Rituel que votre mental quotidien peut parler à votre Inconscient et que le Subconscient peut parler directement à votre mental quotidien, et avec un sens et un but universels.

C'est avec le rituel que vous accomplissez votre dialogue avec la Vie. C'est avec le rituel que la Vie accomplit son dialogue avec vous.

En Rituel, vous êtes reliés à la Vie… Puisse-t-il en être ainsi pour vous…

Mes profondes bénédictions pour un Rituel fructueux,

-- Goswami Kriyananda in Les Rituels Magiques du Kriya Yoga

Apprenez à méditer avec la Technique de Méditation de l'Objet de Beauté !

Apprenez à méditer avec la Technique de Méditation de l'Objet de Beauté !

La Technique de Méditation de l'Objet de Beauté est simple, mais très puissante.

En effet, "atteindre un état de conscience paisible et serein, rapporter cette méditation au monde et l'y garder, faire de la méditation un art de vivre, tel est le souhait pour chacun d'entre nous." Ainsi s'exprimait Goswami en nous exhortant à méditer pour nous libérer des formes-pensées négatives constrictives qui affectent nos auras, notre mental subconscient, notre mental conscient et tout notre être.

"1. Asseyez-vous ou allongez-vous et pensez, "A ce moment, quelle est la plus belle chose dans le monde à laquelle je puisse penser ?" Votre réponse peut être une émeraude de dix carats, une fleur, le Grand Canyon ou le visage de Dieu. Maintenant, visualisez l'objet. Maintenez l'image dans l'œil de votre mental.

2. Si vous croyez qu'une rose est la plus belle chose du monde, imaginez juste la rose. Pensez à la rose et essayez de la visualiser. Si vous ne pouvez pas la visualiser, imaginez-la juste et maintenez-la dans votre mental. Concentrez votre mental sur elle. Concentrez-vous sur elle. Regardez ses pétales. Ressentez-la. Ressentez son parfum.

3. Alors, à peu près au moment où votre mental se concentre sur la rose, vous vous souviendrez que vous n'avez pas payé votre facture de téléphone ou quelque chose comme ça. Votre mental devient un peu émotionnel et vous perdez votre concentration.

4. Donc pour surmonter cela, dites-vous juste d'oublier la facture téléphonique pour l'instant et de vous en occuper plus tard. Revenez au fait de vous concentrer sur votre rose. Visualisez-la. De nouveau le mental pense, "Oh je dois appeler …" Cependant, dites de nouveau à votre mental que vous le ferez plus tard. Et maintenant une tâche très importante : se concentrer sur la rose.

5. En effet, l'essentiel est de faire revenir le mental à l'objet sur lequel vous vous concentrez, sans effort, sans tensions. Chaque fois le mental est distrait de votre objet de beauté, continuez à revenir à votre objet de beauté.

6. Dès que votre mental devient émotionnel, vous êtes relancé dans le royaume de l'énergie angulaire dont vous essayez de vous libérer. Relax ! Comprenez ce qui arrive et revenez à plusieurs reprises, sans émotion, à votre objet de beauté. Cependant, le mental reviendra continuellement à des pensées aussi importantes qu'inconséquentes. Mettez-les juste de côté (pour maintenant).

7. Certes, après avoir fait cela pendant un certain temps, vous serez épuisé. Mais persévérez. Quand vous aurez ramené assez de fois le mental à la focalisation, le mental apprendra que, où qu'il divague, vous le ramènerez à la maison, doucement et non-émotionnellement.

Ultimement le mental pensera, "Je vais juste m'asseoir ici, c'est plus facile". À ce point vous avez passé le stade de la concentration et êtes entré en méditation. La méditation commence quand le mental est concentré sur la rose et sans effort.

8. Au bout d'un moment, le mental trouvera plus facile de se concentrer sur votre objet de beauté plutôt que de divaguer (si vous persistez à le ramener doucement et non-émotionnellement sur votre objet de beauté). Maintenant, une fois que le mental est devenu concentré votre objet, commencez doucement à déplacer votre conscience. Déplacez lentement votre conscience de la rose vers vous. Faites-le très doucement et très lentement.

9. En effet, ce que vous faites est de déplacer votre conscience de l'objet de beauté vers votre soi. Lentement vous "mettez de côté" la rose, devenant moins conscient de la rose mais plus conscient du ressenti de beauté dans votre mental, provoqué par la méditation sur la rose.

10. Vous avez commencé avec un objet physique de beauté et maintenant vous maintenez un état mental de beauté. Finalement, vous aurez un état de ressenti de beauté qui n'a aucun objet raccordé à cela.

11. Vous êtes alors dans un état de ressenti. Cela ouvrira votre Troisième Œil et activera l'ordinateur central de ressentis, neutralisant les forces négatives conservées dans vos ordinateurs émotionnels et biologiques.

12. Le point essentiel est ici que peu importe ce que vous utilisez comme objet de beauté. Dans le processus final de méditation, vous "maintenez" un état de pur ressenti de beauté.

13. En revanche, il n'est guère avisé de prendre des gens comme objets de beauté. Cet objet peut facilement dévier en objet sexuel et ainsi activer l'ordinateur émotionnel. Nous recherchons à activer l'état de ressenti, non l'état émotionnel.

14. Une fois établie votre conscience du ressenti de pure beauté, essayez consciemment de respirer ce ressenti. Et en inspirant, amenez ce ressenti dans tous les pétales de votre mental et toutes les cellules de votre corps.

15. En expirant, exportez-le littéralement dans le monde. Il améliorera le monde, ce qui n'est pas le facteur-clé. Le facteur-clé est qu'en voulant partager, vous grandissez et vous vous déployez dans la Conscience Spirituelle.

16. Enfin, saturez votre être et l'univers avec le ressenti de beauté. Saturez l'univers et votre être avec le ressenti de beauté. Faites de la méditation un art de vivre, tel est mon souhait pour chacun d'entre vous."

Om Tat Sat OM

Dans l'Amour Divin, la Paix et la Sagesse,

-- Goswami Kriyananda in Initiation à la Méditation

Expansez votre conscience avec les Rituels Magiques du Kriya Yoga !

Expansez votre conscience avec les Rituels Magiques du Kriya Yoga !

Les Rituels Magiques du Kriya Yoga traitent de l'unification et de l'harmonisation des différentes parties de votre soi mental, ainsi que de l'unification et de l'harmonisation de votre Soi avec la Nature et la Vie.

En effet, la fonction des Rituels Magiques est de réunir les différentes parties fragmentées de votre mental pour produire une personnalité saine, heureuse et unifiée, induisant une interaction équilibrée avec votre soi, avec la Nature et avec la Vie. C'est pour cette raison que les Rituels Magiques du Kriya sont connus comme des rituels sacrés. Les rituels composent l'infrastructure originale entre le soi égotique et le Soi Supérieur (Atma), permettant aux communications d'avoir lieu entre le mental humain et la Conscience Divine.

Ainsi est-ce via le rituel que votre mental quotidien peut parler à votre Inconscient et que le subconscient peut parler directement à votre mental quotidien, et avec un sens et un but universels.

C'est avec le rituel que vous accomplissez votre dialogue avec la Vie. C'est avec le rituel que la Vie accomplit son dialogue avec vous. C'est avec le rituel que vous atteignez les moyens de traverser le Pont vers l'Immortalité, consciemment. Cette communication transpersonnelle entre la Terre et le Ciel est le but fondamental de la Vie. Or, nous vivons dans une culture qui a été dé-ritualisée et qui nous a coupés des connections rituelles qui contiennent la Sagesse du Passé, et donc la sagesse de l'expérience humaine accumulée partout via le champ de forces anthropomorphiques.

Pour la plupart des gens, le rituel a perdu sa signification et ils accomplissent donc machinalement des rituels morts qui, dans le passé, étaient une forte source d'inspiration et d'assistance.

Pour certains, la méditation est la pratique de base pour promouvoir la maturité transpersonelle. Pour d'autres âmes, c'est le rituel qui est la pratique centrale pour cette maturation. Le but-clé du rituel est d'expanser notre horizon de conscience vers des expériences nouvelles, plus profondes et plus significatives.

Toutefois, la plupart des gens n'ont simplement pas les outils mentaux pour atteindre la méditation profonde. Donc, pour la plupart des âmes, c'est le rituel qui ouvre le mental à davantage d'auto-discipline intérieure. Quand cela est atteint, avec le gain d'outils mentaux corrects, le Rituel peut et doit fusionner avec la méditation qui est la Porte Intérieure à l'espace sacré où a lieu la guérison profonde de l'âme. S'ensuivent, dit-on, toutes les autres guérisons.

En résumé, les Rituels Magiques du Kriya Yoga vous aident à découvrir ce rapport plus profond à la Vie Cosmique en utilisant les rituels appropriés pour vous à ce moment dans votre vie et à trouver votre rapport avec La Vie Cosmique et votre place et votre but dans cette vie. La conscience s'ouvre et s'expanse. Puisse-t-il en être ainsi pour vous…

Suivre ce cours

Om Tat Sat OM

-- Goswami Kriyananda in Les Rituels Magiques du Kriya Yoga

La Conscience Alaya

La Conscience Alaya

Alaya est la Conscience Universelle, la Conscience Primordiale.

L'univers est composé d'un état de conscience galactique géant appelé Racine Primordiale et cette conscience-racine, c'est Alaya. Chitta, la substance mentale, fait partie d'Alaya, c'est le facteur important.

La Conscience Alaya contient toutes les graines de tout le karma et de tout le reste, tout ce que vous avez vécu comme émotions, ressentis, actions, paroles et pensées, consciemment, inconsciemment, subconsciemment, semi-consciemment et super-consciemment.

Il a été dit par les grands Mystiques, "Vivez en Dieu et tout ce que Dieu a ressenti, dit, fait est cadenassé dans la Conscience Alaya".

La Conscience Alaya est l'entrepôt primordial qui préserve les graines karmiques, qui préserve toutes les impressions, toutes les banques mémorielles, et celles-ci sont les Samskaras ou tendances.

C'est ainsi que quand Beethoven ou Mozart se sont réincarnés, ils étaient en contact étroit avec Alaya et tous leurs talents et pratiques de leurs vies passées associés à la musique ont ressurgi et ces deux génies à l'âge de 8 et 12 ans ont créé des symphonies si complexes que même les Maîtres quinquagénaires, ce qui en ce temps-là était très âgé, ne savaient pas les jouer...

Un jour quelqu'un a demandé à Sri Shelliji, "Maître, comment avez-vous rassemblé une telle connaissance ?" Shelly sourit et dit, "Je l'ai rapportée avec moi". Bien sûr, il puisait dans ses Samskaras, ou ses Samskaras puisaient en lui comme je me plais à dire.

La Conscience Alaya et les graines qu'elle contient supportent la formation des habitudes, bonnes et mauvaises, positives et négatives, spirituelles et non-spirituelles.

En d'autres termes, dès que vous pensez une chose une fois, éprouvez une émotion une fois, dites un mot une fois, faites une action une fois, les graines karmiques s'enferment dans cette Conscience Alaya universelle, alors, la fois suivante, il vous est donc très facile de penser la même pensée, d'éprouver la même émotion, de dire le même mot, de faire la même action...

Sri Goswami Kriyananda in Antara Bhava, L'Astral de la Renaissance

Comment expliquer la réincarnation alors que la population mondiale augmente ?

Comment expliquer la réincarnation alors que la population mondiale augmente ?

Question : "Étant donné qu'il y a maintenant beaucoup plus de gens vivants qu'il y a cinq mille ans et qu'à cette époque, il y avait beaucoup plus de gens vivants qu'il y a vingt mille ans etc, comment défendre l'idée que nous nous réincarnons continuellement ? Il me semble qu'il devrait y avoir le même nombre de gens vivants à tout moment pour rendre le principe de la réincarnation possible... sinon, comment expliquer ce fait ?"

Je ne ressens pas le besoin de défendre une idée ou un concept. Les idées et les concepts sont des choses qui nous donnent une plus grande liberté. Moins l'on a de concepts, moins l'on a de liberté. Plus une personne a de concepts, plus grande est sa liberté. Ainsi les concepts ne doivent-ils pas être défendus, mais rassemblés et utilisés pour faire face aux problèmes de la vie terrestre.

Cela dit, c'est correct : cela n'aurait aucun sens de penser que seule la terre soit habitée. Ce n'est pas le cas. Le cosmos est organique et rempli de mondes peuplés d'êtres vivants. Le cosmos est animé par des êtres qui vivent dans d'innombrables royaumes différents, certains en dessous du plan terrestre (du point de vue de la conscience) et d'autres au-dessus du plan terrestre.

Chaque être est dans un royaume en harmonie avec son karma. Comme le karma change notablement, le royaume où vit une âme change également. Le nombre d'âmes supplémentaires qui viennent sur le plan terrestre provient de ces autres mondes ou autres plans de conscience.

Nous ne nous incarnons pas éternellement sur Terre. Achevant leur cycle d'incarnations sur Terre, certaines âmes vont vers d'autres royaumes plus subtils (du point de vue de la conscience) et ne retournent pas sur Terre. Bref, cette Terre n'est qu'un point de passage jusqu'à ce que toute âme maîtrise la Leçon à apprendre sur ce plan terrestre et soit donc prête à évoluer vers un autre royaume.

La plupart des âmes se réincarnent sur Terre de nombreuses fois avant de continuer. Les anciens sages ont estimé que l'âme moyenne se réincarne sur la terre environ 1.200.000 fois avant d'évoluer vers un autre plan d'existence dans le Tout.

Dans les écoles mystiques de pensées, l'âme ne transmigre pas, c'est-à-dire qu'elle ne passe pas d'une incarnation animale à une incarnation humaine. C'est un concept que possèdent la plupart des Bouddhistes et des Hindous. Ce n'est pas un concept yoguique ésotérique.

Quelle que soit la façon dont on souhaite appeler l'essence d'un être humain (Esprit, Atma ou âme), cette essence reste toujours la même. Ce qui change est le conteneur extérieur qu'habite l'essence. La forme extérieure que prend l'essence se fonde sur l'environnement où elle se trouve à cause de son karma auto-créé. L'environnement n'est jamais une punition mais plutôt un nouvel environnement permettant à l'essence de gagner une plus grande Conscience de Soi afin de devenir, à la fin, totalement libre en forme et en nom. Bref, le Soi atteint l'Illumination.

Question : "Supposons qu'une guerre nucléaire ou une super-nova élimine toute vie sur Terre. Où vont aller toutes ces âmes qui se seraient sinon réincarnées à nouveau en tant qu'êtres humains ?"

Elles iraient où elles vont lorsqu'elles quittent la Terre pour attendre la réincarnation sur Terre. Elles iraient dans le monde astral. Si la terre était détruite, ces âmes resteraient dans l'astral jusqu'à ce que renaisse la terre. Oui, c'est correct. Personne ne meurt sans renaître. La Terre est part et non à part de la Vie Cosmique. En mysticisme, tout est vivant, et cela inclut la Terre. Ainsi, quand la terre renaîtra, ces âmes qui se reposaient dans le plan astral et qui doivent retourner sur le plan terrestre s'y réincarneraient.

Selon la plupart des Mystiques, tant que toutes les âmes ont besoin de la Terre, la Terre ne peut être détruite. Oui, c'est une autre Loi Ésotérique qui dit que "Tout changement vient d'abord de l'intérieur et non d'une loi physique extérieure de la nature". Cela s'appelle la Loi du Mantra. Il y a un ordre dans l'univers et cet ordre se manifeste d'abord dans l'astral puis dans la Conscience puis dans le mental et finalement, dans le monde extérieur.

Toute cette suite d'incarnations est là pour apprendre la Loi du Mantra. Apprendre une loi n'est pas la mémoriser mais la manifester afin de créer davantage d'harmonie dans le cosmos intérieur.

Shanti,
Goswami Kriyananda, Les Lois du Karma

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.