Sélectionner une page

"Apaiser le souffle, adoucir le souffle, c'est adoucir votre vie et apaiser vos souffrances pour que ce qui est Éternellement Supérieur puisse être dégusté..."

Voici ce que dit Goswami Kriyananda dans Sur le Chemin de l'Éveil :

"...Tous les exercices et systèmes de contrôle menant à ce stade sont simplement une préparation au Yoga. Les vraies techniques de Yoga commencent avec le contrôle des Énergies de Vie Vitales appelées Prana. La plus importante de ces dix Énergies de Vie Vitales est l'Énergie de Vie du Souffle.

Le contrôle du Prana ou des dix Énergies est simplement appelé Prana-Yama ou le contrôle du souffle. Cependant, en vérité, c'est le contrôle de l'Énergie de Vie Vitale qui contrôle le souffle ; le contrôle du souffle est simplement une indication de ce contrôle. Tenir le souffle pendant longtemps n'est pas une indication, ni une preuve du contrôle de l'Énergie de Vie. Bref, Pranayama est l'action concertée des énergies respiratoires.

Selon le Yoga Darshana, l'interruption volontaire du mouvement du souffle est Pranayama. C'est seulement via le contrôle de ces Énergies Vitales que le mental peut être contrôlé. Le mental se contrôle rapidement une fois que les pranas vitaux sont contrôlés. Le mental ne peut être maîtrisé d'aucune autre façon.

En outre, Pranayama a un autre effet sur le chercheur : il purifie et spiritualise son être. Selon la Shvetashvatara Upanishad, il n'y a aucune technique supérieure au Pranayama pour la réalisation de l'Esprit Suprême. Selon la Shiva Samhita, le Yogi qui a maîtrisé Pranayama peut traverser l'océan et errer librement dans tous les mondes.

Donc Pranayama est composé de trois étapes :

  1. le souffle entrant,
  2. le souffle sortant,
  3. la rétention souvent appelée 'calice'.

Selon l'Amrita Nada Upanishad, le souffle entrant doit être comme si l'on aspirait l'eau à travers une paille. Cette étape s'appelle puraka.

Le souffle sortant doit être comme si l'on expulsait l'air qui ne fait pas partie de notre propre corps. Cette étape s'appelle rechaka.

La rétention, ou calice, est la troisième étape, en Sanskrit kumbhaka. La caractéristique du calice est de rester immobile sans inspirer ni expirer ni bouger un membre.

En effet, il existe donc deux types de calices : le calice plein et le calice vide. Le calice plein est la rétention quand l'air est dans les poumons et le calice vide est la rétention quand l'air a quitté les poumons.

Ainsi Pranayama est plus qu'arrêter simplement le souffle. Pranayama est une action mentale (Kriya) qui prend place pendant le calice, en particulier pendant le calice vide.

Au début de la pratique de Pranayama, le rapport du timing est ainsi :

  • Inspir : compter 2 OM
  • Calice plein : compter 8 OM
  • Expir : compter 4 OM
  • Calice vide : compter 8 OM

Le contrôle du souffle doit se pratiquer dans un lieu paisible où il n'y a pas de courants d'air. Le danger des courants d'air est qu'ils arrêtent la transpiration qui est essentielle à la purification des corps physiques et astraux. La transpiration qui survient pendant la pratique du contrôle du souffle doit être restituée au corps. Selon les textes, en procédant ainsi, vous prévenez une perte excessive de Prana du corps."

-- Sri Goswami Kriyananda in Sur le Chemin de l'EVEIL

Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.
Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

Pin It on Pinterest

Share This
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}