Sélectionner une page
Mort, Transition, Renaissance : L'Art de Mourir Consciemment

Mort, Transition, Renaissance : L'Art de Mourir Consciemment

Namasteji,

Nous allons avoir un cours très passionnant. S'il ne vous effraie pas, il sera d'une grande valeur pour vous. Voulez-vous regarder sur votre gauche, puis sur votre droite, s'il vous plaît. Bientôt, ces choses là ne seront plus là . Comme on dit en anglais : personne ne va s'en sortir vivant ! à‡a ne devrait pas vous effrayer, ça ne devrait pas vous déranger. Le titre du séminaire est : "Mort, Transition, Renaissance".

Comme le disent les Upanishads : ce qui est né mourra mais ce qui meurt renaîtra. Vous êtes immortels, vous, pas vous le corps, pas vous le mental, pas vous la personnalité, mais vous l'état de conscience que vous êtes. à‡a s'appelle " Atma ", parfois ça s'appelle " Purusha ", en anglais ça s'appelle " Spirit " mais en français nous n'avons pas de mot pour cela " Esprit ", on a le concept du mental, n'est-ce pas !

Le corps en tibétain est appelé " Lu " et le mot veut dire " Ce qui est laissé derrière, ce qui est tombé " . Vous habitez ce corps pendant une courte période de temps et à un certain point du futur ce corps là mourra, mais vous n'êtes pas le corps, simplement vous laissez le corps derrière vous et pour renaître dans un corps un peu meilleur. Si vous êtes une femme vous devriez être très heureuse.

Autre point : en fait on pense souvent à la réincarnation comme le fait de revenir sur terre et on oublie que quand on quitte son corps physiquement on va dans l'astral, le mot " astral " signifie simplement un plan de conscience plus subtil. Les religions disent que c'est un corps supérieur, une vibration supérieure mais ça c'est politique. Il n'y a pas de supérieur ni d'inférieur. C'est comme les 7 couleurs de l'arc-en-ciel, nulle couleur n'est supérieure aux autres, elles font partie intrinsèque de la couleur sans couleur.

Tout ce processus de mort-transition-renaissance consiste à mourir consciemment. Il y a pour la majorité des gens, il y a toujours ce processus: " naissance-mort ", " naissance-mort ", " naissance-mort", il n'y a pas de changement. Selon le mysticisme occidental, quand un être humain marche vraiment le Chemin vers l'Illumination, il a été incarné sur le plan terrestre pendant approximativement 850.000 incarnations. Aux Etats-Unis, on dit qu'on se réincarne 3 fois, j'aurais bien aimé que ce soit comme ça. Donc, respectueusement et avec amour, pour vous et moi je pense que vraiment cela sera plus de 850.000 fois, donc la 1ère règle, le 1er principe, le 1er morceau de sagesse c'est d'être confortable avec soi-même, confortable dans ce monde.

La religion, avec grand respect, nous a rendu un très mauvais service parce que beaucoup de personnes pensent que tout se produit là -bas ou en haut. Rien ne se passe là -haut, rien ne se passe là -bas, tout se passe à l'intérieur de vous. Je suis sûr que vous avez vu ce mudra là tant de fois. Le cercle symbolise l'éternité qui est la vie, pas de commencement, pas de fin, alors quel est le problème ? Vous vous ennuyez, vous vous ennuyez et vous dites, " Oh, mon Dieu, que vais-je faire maintenant ? Ah, je sais ce que je vais faire : je vais me marier. Oui, ça règle le problème pour 1 heure ou 2. Ensuite, vous dites : oh, la, la, je m'ennuie. Ah, je sais ce que je vais faire : je vais faire un bébé. Cela va le faire pour 20 ou 30 ans mais, pardonnez l'expression, nous sommes en train de creuser notre tombe de plus en plus profondément, nous nous enfonçons de plus en plus profondément dans le confinement.

Votre vie terrestre est votre vie spirituelle, il n'y a pas d'autre vie pour vous à ce point du temps donc soyez heureux, apportez votre pique-nique. Il s'agit du rire, d'apprécier la vie. La 1ère erreur que commettent les gens est de confondre le sérieux avec la sincérité. Ils pensent qu'en étant très, très sérieux, ils prouvent leur sérieux. Regardez donc tous les saints : ils souffrent, ils sont crucifiés, ils sont tristes, malheureux, en souffrance. Ce n'est pas la Sagesse et, respectueusement, ce n'est pas la religion. Il y a pas de saints en Inde parce que s'ils sont tristes, ce ne sont pas des saints. Il s'agit du rire, il s'agit de la joie.

Inscriptions au cours en ligne

Suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Mort, Transition, Renaissance : L’Art de Mourir Consciemment.
Le Voyage de l'Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Le Voyage de l'Âme sur le Chemin Onirique Subtil

Namasteji Cher Etudiant du Yoga !

"N'oubliez pas les bénédictions dans votre vie qui vous ont donné ce Champ de Conscience. N'oubliez pas les bénédictions dans votre vie qui vous ont donné les Passeurs du Champ. Ne flétrissez pas les fleurs des Champs. Ne prolongez pas la Nuit. Ne nourrissez pas la folie. Soyez plutôt le passeur de Lumière, les graines de la Fleur. Soyez à jamais le laboureur du Jardin de Dieu."

-- Goswami Kriyananda in Une Méditation pour Chaque Jour

La Mort n'est pas la Fin de la Vie, la Vie Continue de l'Autre Côté !

Notre mental est le champ du karma de la vie, et chaque action sème une graine karmique dans ce champ. Des actions harmonieuses et positives sèment des graines karmiques qui se transforment en expériences de bonheur dans le futur. Chacun a des graines de bonheur, des graines de paix et des graines de calme. Chacun a des graines karmiques positives.

Quand nos corps physiques commencent à mourir, les graines karmiques qui mûrissent sont très importantes parce que ces graines, dans une très large mesure, déterminent le type de renaissance que nous prendrons, très probablement.

L'état mental où nous sommes, lorsque notre corps physique est en train de mourir, est le facteur vital. Si nous mourons avec un état mental paisible, cela stimulera la graine karmique positive qui jaillira et produira une vie astrale chanceuse, qui à son tour provoquera une re-naissance physique chanceuse.

La dernière pensée d'une personne juste avant la mort du corps physique, gouverne le futur destin de cette personne dans l'astral. La sortie de l'âme du corps dense est immédiatement suivie par les pranas vitaux quittant le corps physique. L'âme se déplace alors entre le monde terrestre et le monde astral, comme on le fait entre l'état de veille et l'état de rêve. Le passage du soi du corps, lui, varie selon les actions positives et négatives qu'il a accomplies sur lui-même... et la sagesse acquise par ces actions. Le jiva emporte avec lui ses impressions des naissances précédentes, pas seulement de la dernière incarnation terrestre, mais des anciennes vies astrales.

Puis au terme de sa vie astrale, il empruntera l'un des deux Chemins : Le Devayana, ou Chemin du Nord, est le Chemin de Lumière par lequel les mystiques atteignent la Réalité (Brahman), ou le Pitriyana, le Chemin de la fumée ou des ténèbres qui ne mène pas directement à l'Illumination, mais plutôt directement aux ancêtres et à la renaissance au plan terrestre.

Sinscrire au cours en ligne

Suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Le Voyage de l'Âme sur le Chemin Onirique Subtil.
Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.

Pin It on Pinterest

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}