Sélectionner une page
Accélérer l’Évolution de Notre Conscience (1/3)

Accélérer l’Évolution de Notre Conscience (1/3)

“Nous sommes tous à un plan donné de conscience appelé Chakra Mars Inférieur, où nous sommes cadenassés dans les ‘mots’ (sous-plan Mercure du chakra Mars), où nous sommes coincés avec nos mots. Nous vivons dans un univers d’idées et de pensées et nulle part proches de la réalité. C’est un univers très subjectif parce que nous utilisons des ‘mots subjectifs’ !

C’est très déconcertant parce que l’univers où vous vivez est le même univers que celui où je vis, mais nous utilisons des mots différents, ce qui revient à dire que nous utilisons les mêmes mots, mais ils ont des sens différents.

Il y a trois ensembles des mots :

  • Mots cosmiques,
  • Mots culturels et
  • Mots subjectifs.

En montant dans les royaumes supérieurs plus subtils, l’astral, par exemple, ces mots sont remplacés par trois ensembles des symboles :

  • Symboles universels,
  • Symboles culturels et
  • Symboles individuels.

Nous essayons de passer des symboles individuels aux symboles culturels aux symboles cosmiques ou symboles universels et le meilleur moyen est d’étudier les rêves, car les rêves sont un important mélange de ces trois ensembles des symboles.

Nous devrions séparer ces symboles. Un symbole peut apparaître et avoir les trois niveaux de sens. En outre, certains d’entre nous luttent avec notre soi individuel (symboles individuels). Certains d’entre nous luttent avec notre culture (symboles culturels) et certaines âmes luttent avec le cosmos (symboles cosmiques).

Il y a des méthodes simples pour accélérer votre évolution. La première est de voyager. Si vous ne pouvez pas voyager, la deuxième chose serait donc d’étudier des langues. Vous ne devez pas maîtriser les langues, étudier juste différentes langues jusqu’à ce que vous commenciez à comprendre comment une langue forme et limite notre réflexion. Sinon, étudiez l’histoire mondiale. Nous faisons ces choses parce qu’elles nous donneront des expériences expansées qui développeront nos symboles oniriques.

Votre civilisation met une quantité incroyable de pressions psychiques sur vous subconsciemment car il vous est difficile de vous différencier de votre civilisation. Il vous est difficile de vous différencier de votre famille, cependant vous devez le faire. Ce n’est pas un rejet de votre civilisation, ce n’est pas un rejet de votre famille, c’est une transcendance. Si ces méthodes ne vous appellent pas, voici une autre technique que vous pourriez trouver significative :

“Il était une fois en un temps Yogi, un roi. Ce prince un jour reçut la nouvelle qu’à la frontière de son pays une bande de voleurs et de pilleurs arrivaient et se dirigeaient vers sa capitale. Agressivement il rassembla donc son armée et se déplaça vers la frontière pour s’occuper de ces pilleurs. Ils chevauchèrent et chevauchèrent et chevauchèrent et finalement exténués, ils entrèrent dans une jungle, trouvèrent une clairière et décidèrent de se reposer. Et le roi dit à ses soldats, “Maintenant occupez-vous de vos chevaux parce que, vous le savez, le succès de notre bataille dépendra du succès de la force de votre cheval”. (Je me demande si c’est le Sagittaire ?).

Le roi alla dormir, le général dit aux hommes, “Vous avez vraiment intérêt à bien nourrir vos chevaux, nous les nourrirons de la meilleure nourriture que nous avons, nous leur donnerons des pois”. Donc ils fabriquèrent ces longues mangeoires et y déversèrent ces pois.

Or, là haut dans l’arbre était un singe. Le singe regarda en bas, vit tout cette nourriture et tous ces grands chevaux engouffrant cette nourriture et il se dit “Ce doit être vraiment de la bonne nourriture”. Mais il était un peu nerveux parce que les chevaux bougeaient et les hommes faisaient cliqueter leurs armures et leurs épées. Qu’importe, il descendit d’un bond et saisit deux ou trois pois dans sa main et s’enfuit vers l’arbre. Il les regarda et se dit, “Ils sont bons. Ils sont vraiment bons, un point c’est tout“. Donc il regarda de nouveau en bas, “Je connais bien le terrain, je suis sûr de pouvoir le refaire”. Avec grande force et habileté, il se propulsa au bas l’arbre, saisit deux mains pleines de pois, et regrimpa en haut de l’arbre du mieux qu’il put. Et il était là avec ses mains pleines de pois et parce que ses mains étaient si avidement remplies, il fit tomber un pois, le vit descendre jusqu’en bas et il le pourchassa jusqu’en bas pour récupérer ce pois. Mais, pour ramasser ce pois, il dut lâcher les autres pois et en les lâchant pour attraper ledit pois, il dit, “Ah, mais alors j’ai perdu les deux poignées de pois” et juste au moment où il fut sur le point de ramasser deux autres mains de pois, un cheval marcha sur lui et il mourut”.

C’est une technique. Je la gâcherais si je l’expliquais, ou peut-être ferai-je mieux de l’expliquer :

Ne perdez pas votre main pleine de pois pour un pois...”

— Goswami Kriyananda in L’Évolution de la Conscience : Vers la Psychologie de L’Éveil et un État de Conscience Transpersonnel, page 47.

Les trois stades fondamentaux du système Kriya

Les trois stades fondamentaux du système Kriya

“Il y a deux principaux groupes d’étudiants et/ou de disciples Kriya. Le premier comprend les Kriya Bans qui marchent le chemin exotérique. Le second comprend les Kriya Jyothis (porteurs de la Flamme) qui marchent le Chemin ésotérique.

Un Kriya Jyothi doit comprendre que les techniques mystiques qu’il utilise, y compris les Kriyas, ont pour seul dessein d’atteindre l’Illumination spirituelle, c’est-à-dire la maturité spirituelle et émotionnelle.  

Ne vous identifiez jamais avec la technique mystique qui vous mène au Samadhi et donc à l’Illumination.

Les Yamas-Niyamas

Le premier stade du Système Kriya commence avec Yama et Niyama. Ce ne sont pas des principes que les sages de jadis vous ont dit de faire ou de ne pas faire. Vus d’un point de vue religieux, ils pourraient devenir des injonctions morales et vraisemblablement des ‘à faire’ et ‘à ne pas faire’ culturels. Cependant, compris mystiquement, les yamas-niyamas sont la fondation du développement spirituel et de l’Illumination.

En effet, yama et niyama se relient directement au contrôle de vos courants Kriya : les rassembler, les centrer puis les élever. Sans cette fondation correcte, votre mental sera éparpillé et les courants Kriya ne seront pas rassemblés. S’ils se rassemblent, ils ne se maintiendront pas ensemble très longtemps. Donc ce sera impossible d’élever les courants ou de les maintenir en état d’équilibre.

L’émotionalité et l’attachement dispersent et dissipent les courants Kriya. Le détachement et le centrage du mental, produits par la pratique des namas-niyamas, rassemblent et collectent les courants Kriya et rendent possible le contrôle de ces forces fondatrices. Pourtant, d’autres conditions et d’autres pratiques sont encore nécessaires pour amener un progrès spirituel et atteindre le Samadhi.

Les Asanas

Le deuxième stade de base de la pratique Kriya, ce sont les Asanas. Le Hatha Yoga est sous-estimé et faiblement pratiqué par les Kriya Yogis occidentaux. Ceci doit être corrigé. Les trois principales postures sont : L’Étirement Postérieur, le Cobra et les postures méditatives. L’Étirement Postérieur et le Cobra sont très importants car ils sont utilisés dans les techniques Kriya avancées.

Le but mystique-clé de l’asana est d’aider à centrer les courants Kriya du corps, ce qui combat l’agitation physique et produit l’immobilité. Cela prépare le corps à gérer des quantités plus grandes et plus fortes de courants Kriya.   

L’immobilité du corps amène l’immobilité du mental. L’immobilité du mental est l’autel sacré de l’Esprit divin. Où existe le mouvement, l’émotion existe. Où existe l’émotion, le mouvement existe. Où existe l’émotion, la conscience physique et matérielle existe.

Où existe l’immobilité, l’Esprit existe. Ou est-ce où existe l’immobilité, l’Esprit commence à se manifester ?

Le Pranayama

Le troisième stade de la pratique Kriya est le Pranayama. C’est ici où se développe le véritable déploiement spirituel. Toutefois sans propreté du corps, sans autodiscipline et immobilité physiques, sans pureté et immobilité mentales, sans intention spirituelle correcte, le pranayama maintiendra seulement votre évolution spirituelle à son niveau actuel, au mieux. La sagesse impose de dépasser votre niveau actuel de maturité !  

Dans les deux premiers stades du Kriya Yoga, vous rassemblez et réunissez les courants Kriya. Dans ce stade du pranayama, vous générez  et centrez ces forces puissantes. Avec le prana-yama (c’est-à-dire le contrôle des forces praniques) vous générez, purifiez et centrez les courants Kriya, et vous apprenez à transférer cette énergie des organes des sens à l’organe de la conscience.   

Avec la pratique de ces trois stades de Kriya Yoga, vous attirez votre âme individuelle (vos banques mémorielles) à l’Esprit divin, afin que vous (l’Esprit individuel) puissiez révéler à vous-même votre Soi.

Si vous vivez mûrement, si vous pratiquez de façon continue ces trois premiers stades avec détachement, vous atteindrez le Samadhi dans cette incarnation. D’ici-là, faites ce qui apporte la Félicité dans votre méditation et dans votre vie. “

Goswami Kriyananda in La Kriyananda Upanishad

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}