Sélectionner une page
Pour améliorer votre futur, améliorez la qualité de vos pensées

Pour améliorer votre futur, améliorez la qualité de vos pensées

Il est vital de ne vous faire aucune illusion sur la nature de votre mental. Vous devez voir ses faiblesses et chercher à les corriger. A la minute où vous essayez de les excuser ou de les nier, vous avez mis un obstacle dans votre Chemin. La seule façon de supprimer tous les défauts de votre mental et donc de votre personnalité, c’est de les reconnaître clairement et de les adoucir.

Toute la sagesse et tous les Yoga siddhis se trouvent endormis dans les tréfonds de votre âme. Cependant ils peuvent être éveillés. En devenant calmement conscients des fautes du mental, vous serez à mi-chemin d’améliorer les états mentaux. Réaliser la nature dense du mental est difficile à obtenir à cause de la nature auto-illusoire de l’ego. Si vous pouvez vaincre cette faute vitale, alors le portail s’ouvre, menant à la sagesse ancienne.

Dans cet entraînement du mental, la conscience des désirs du mental doit être notée. C’est important de réaliser que votre mental ne doit pas nécessairement se libérer du désir, mais plutôt que le nombre des désirs doit être limité, adouci et dirigé clairement vers de plus hauts buts de vie.

La vibration de l’environnement est importante. C’est un domaine que négligent la plupart des chercheurs. Un chercheur pratiquant la sadhana dans un environnement rempli de formes-pensées émotionnelles doit être conscient que ces formes-pensées ont un effet important sur le mental subconscient, accélérant ou entravant l’évolution.

Les formes-pensées ont un triple effet : Elles tendent à ‘forcer’ à penser la même pensée encore et encore. Elles tendent à attirer dans de nouvelles expériences, accordées aux vibrations de la forme-pensée produite. Cela s’accomplit en pensant de nouvelles pensées. Les pensées positives créent un futur positif. Les pensées négatives créent un futur négatif. Enfin vos formes-pensées créent votre futur. Donc, pour changer et améliorer votre futur, améliorez la qualité de vos pensées.

Quand une vague soudaine d’émotions déferle sur une personne, le corps astral s’active, produisant une forme-pensée en fonction de la nature de la pensée. Ce changement est temporaire puisqu’il change à chaque nouvel ensemble de pensées. Néanmoins, chaque pensée et chaque émotion ajoutent un peu de sa vibration au corps astral. Donc, chaque fois une personne cède à une certaine émotion ou pensée, il devient plus facile de se succomber encore à cette émotion parce que le corps astral s’est ajusté à vibrer à ce taux.

Donc allégez peurs et inquiétudes en supprimant les émotions fortes de votre mental. Adoucissez les désirs forts, afin que vos affirmations et mantras puissent se manifester plus facilement dans votre vie. Apaisez le bavardage de surface du mental :ces pensées différentes et diverses l’éparpillent, entravant la capacité du mental à focaliser ou à se concentrer. Enfin, élevez et concentrez les énergies mentales afin que le dialogue intérieur s’élève et se centre.

— Goswami Kriyananda in Sur le Chemin de l’Eveil.

Mort, Transition, Renaissance : L’Art de Mourir Consciemment

Mort, Transition, Renaissance : L’Art de Mourir Consciemment

Namasteji,

Nous allons avoir un cours très passionnant. S'il ne vous effraie pas, il sera d'une grande valeur pour vous. Voulez-vous regarder sur votre gauche, puis sur votre droite, s'il vous plaît. Bientôt, ces choses là ne seront plus là . Comme on dit en anglais : personne ne va s'en sortir vivant ! à‡a ne devrait pas vous effrayer, ça ne devrait pas vous déranger. Le titre du séminaire est : "Mort, Transition, Renaissance".

Comme le disent les Upanishads : ce qui est né mourra mais ce qui meurt renaîtra. Vous êtes immortels, vous, pas vous le corps, pas vous le mental, pas vous la personnalité, mais vous l'état de conscience que vous êtes. à‡a s'appelle " Atma ", parfois ça s'appelle " Purusha ", en anglais ça s'appelle " Spirit " mais en français nous n'avons pas de mot pour cela " Esprit ", on a le concept du mental, n'est-ce pas !

Le corps en tibétain est appelé " Lu " et le mot veut dire " Ce qui est laissé derrière, ce qui est tombé " . Vous habitez ce corps pendant une courte période de temps et à un certain point du futur ce corps là mourra, mais vous n'êtes pas le corps, simplement vous laissez le corps derrière vous et pour renaître dans un corps un peu meilleur. Si vous êtes une femme vous devriez être très heureuse.

Autre point : en fait on pense souvent à la réincarnation comme le fait de revenir sur terre et on oublie que quand on quitte son corps physiquement on va dans l'astral, le mot " astral " signifie simplement un plan de conscience plus subtil. Les religions disent que c'est un corps supérieur, une vibration supérieure mais ça c'est politique. Il n'y a pas de supérieur ni d'inférieur. C'est comme les 7 couleurs de l'arc-en-ciel, nulle couleur n'est supérieure aux autres, elles font partie intrinsèque de la couleur sans couleur.

Tout ce processus de mort-transition-renaissance consiste à mourir consciemment. Il y a pour la majorité des gens, il y a toujours ce processus: " naissance-mort ", " naissance-mort ", " naissance-mort", il n'y a pas de changement. Selon le mysticisme occidental, quand un être humain marche vraiment le Chemin vers l'Illumination, il a été incarné sur le plan terrestre pendant approximativement 850.000 incarnations. Aux Etats-Unis, on dit qu'on se réincarne 3 fois, j'aurais bien aimé que ce soit comme ça. Donc, respectueusement et avec amour, pour vous et moi je pense que vraiment cela sera plus de 850.000 fois, donc la 1ère règle, le 1er principe, le 1er morceau de sagesse c'est d'être confortable avec soi-même, confortable dans ce monde.

La religion, avec grand respect, nous a rendu un très mauvais service parce que beaucoup de personnes pensent que tout se produit là -bas ou en haut. Rien ne se passe là -haut, rien ne se passe là -bas, tout se passe à l'intérieur de vous. Je suis sûr que vous avez vu ce mudra là tant de fois. Le cercle symbolise l'éternité qui est la vie, pas de commencement, pas de fin, alors quel est le problème ? Vous vous ennuyez, vous vous ennuyez et vous dites, " Oh, mon Dieu, que vais-je faire maintenant ? Ah, je sais ce que je vais faire : je vais me marier. Oui, ça règle le problème pour 1 heure ou 2. Ensuite, vous dites : oh, la, la, je m'ennuie. Ah, je sais ce que je vais faire : je vais faire un bébé. Cela va le faire pour 20 ou 30 ans mais, pardonnez l'expression, nous sommes en train de creuser notre tombe de plus en plus profondément, nous nous enfonçons de plus en plus profondément dans le confinement.

Votre vie terrestre est votre vie spirituelle, il n'y a pas d'autre vie pour vous à ce point du temps donc soyez heureux, apportez votre pique-nique. Il s'agit du rire, d'apprécier la vie. La 1ère erreur que commettent les gens est de confondre le sérieux avec la sincérité. Ils pensent qu'en étant très, très sérieux, ils prouvent leur sérieux. Regardez donc tous les saints : ils souffrent, ils sont crucifiés, ils sont tristes, malheureux, en souffrance. Ce n'est pas la Sagesse et, respectueusement, ce n'est pas la religion. Il y a pas de saints en Inde parce que s'ils sont tristes, ce ne sont pas des saints. Il s'agit du rire, il s'agit de la joie.

Inscriptions au cours en ligne

Suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Mort, Transition, Renaissance : L’Art de Mourir Consciemment.
Rituel pour se libérer du Ressentiment

Rituel pour se libérer du Ressentiment

“Faîtes ce rituel pour vous libérer du ressentiment. Faîtes-le maintenant.

Votre réticence à pardonner aux autres le mal réel ou imaginaire qu’ils vous ont fait est un obstacle majeur à l’obtention de la sagesse et de la paix du mental.

Les gens disent : “Je veux pardonner, mais je ne peux pas”. Ce qu’ils disent vraiment, c’est qu’ils ne veulent pas pardonner car ils éprouvent de la satisfaction à entretenir leur ressentiment. Ces personnes veulent que la partie adverse reconnaisse ses torts et qu’elle s’excuse. Qu’elle se rachète et qu’elle soit punie comme condition du lâcher prise du ressentiment.

Voici un moyen-clé pour vous débarrasser des ressentiments que vous nourrissez.

Expulsez le ressentiment de votre système. Faites ceci en imaginant que vous regardez la personne ou le groupe envers qui vous nourrissez du ressentiment. Exprimez-leur ce ressentiment.

Une fois que vous avez exprimé votre ressentiment, observez les événements qui ont provoqué cette émotionalité et regardez cela de leur point de vue. Comment cet événement est-il perçu à travers leur regard ? La plupart des actions sont le résultat d’une tristesse profondément ancrée.

La réaction est le résultat d’un mécontentement profondément enraciné en vous. La plupart du temps, ce n’était pas vous qui étiez visés. Ils ne faisaient que répondre à quelque chose de profond en vous. Alors, ayez de la compassion pour eux.

Puis, ayez de la compassion et du discernement vis à vis de votre personnalité et votre complexe mental. Si ce procédé ne fonctionne pas, c’est que vous êtes très vraisemblablement ce type de personnalité dont le mental subconscient s’occupe activement à collectionner blessures et ressentiment.

Si vous possédez ce type de personnalité, il serait utile de neutraliser vos attentes envers les gens, les groupes et les organisations. Gardez à l’esprit qu’ils n’ont aucune obligation de vivre selon vos attentes ou les miennes.

Le secret est de prendre la décision d’abandonner votre ressentiment. Voici la méthode :

  1. Imaginez l’événement le plus merveilleux survenu dans votre vie. Prenez bien le temps de vous le représenter de façon très vivante. Savourez ce sentiment positif.
  2. Revenez alors à la scène de votre ressentiment. Imaginez-la un moment. Sentez l’émotion. Puis, retournez rapidement à la scène de votre plus merveilleux événement. Sentez la beauté.
  3. Continuez le va-et-vient entre la joie positive et l’émotionalité de l’événement négatif. Poursuivez jusqu’à  ce que vous sentiez le ressentiment s’affaiblir et disparaître. Lorsque cela arrive, cela signifie que votre mental a choisi la joie au lieu de l’émotionalité.
  4. Ne soyez pas surpris si le ressentiment revient après un certain temps. Si cela se produit, répétez simplement le rituel. Le renoncement à l’émotionalité et le fait de devenir heureux constituent souvent un saut trop important à faire en une seule fois pour la plupart des gens.
  5. Soyez conscients des pensées et des émotions qui surviennent lorsque vous pratiquez cette technique. Elles vous donnent des indices sur d’autres choses à équilibrer en vous, d’autres choses à travailler.”

Shanti & Prem
Goswami Kriyananda

La Conscience que vous pouvez Choisir

La Conscience que vous pouvez Choisir

C’est par les lois de la Conscience consciente de Soi que vous avez obtenu la capacité de choisir. Vous conservez votre capacité de choisir pendant toute la durée de votre incarnation. C’est le choix qui a fait de cette incarnation ce qu’elle est, physiquement et mentalement, à cause des choix de vos vies passées. Cependant, parce que vous possédez la conscience, ces choix doivent être dépassés. Oui, vous pouvez choisir de changer ce qui est présent à ce moment pour aller vers un état d’être plus positif.

Bien que le karma ait formé cette incarnation, le choix peut toujours gouverner votre vie. Tout ce que vous avez à faire est d’être conscient que vous avez des choix et de conserver cette conscience dans votre mental conscient. Si vous perdiez la conscience qu’il y a un choix, si cette conscience disparaît de votre conscience, vous aurez probablement à endurer ce qui s’ensuit : erreurs, fautes, stupidités et donc détresse. Maintenant, que la connaissance de votre capacité de choix disparaisse de votre conscience dépend totalement de vous. Ceci aussi est une conséquence de votre choix, en particulier le choix de ne pas choisir!

Pour vous élever au dessus de la douleur et du chagrin, vous devez toujours rester conscient que la Loi du Choix doit devenir et demeurer le principe dominant de votre quête spirituelle. La capacité de reconnaître le choix, et de choisir le choix doit demeurer votre ultime principe directeur. Ne pas agir ainsi fera que votre vie restera limitée et le deviendra de plus en plus. Ne pas agir ainsi fera de vous le prisonnier de votre propre karma.

Gardez ce concept de choix au premier plan dans votre mental et restez conscient que vous n’avez pas seulement le droit de choisir, mais que vous avez le devoir constant de choisir. Si vous choisissez de choisir, votre vie fera un bond en avant, vous briserez le pouvoir du karma de vos vies passées, votre vie se libérera de ses limitations. Bref, vous gagnerez en Maturité et en Evolution Spirituelle.

Or, souvenez-vous que faire quelque chose du fait d’une impulsion n’est pas faire un choix ! La Maturité, c’est avoir conscience des impulsions de la vie, être capable de les regarder et de ne pas agir ou de choisir d’agir habilement. La Maturité, c’est la capacité d’accroître votre capacité à aider les autres, de devenir une partie de la solution de la vie au lieu d’être une partie du problème.

La prochaine étape dans le processus est de rassembler toutes les forces qui vous permettent de bénéficier pleinement l’opportunité d’exercer des choix.

De même que, lorsqu’on exerce un muscle, il devient et reste fort, de même l’utilisation de votre capacité à prendre des décisions conscientes renforcera le pouvoir de choisir et le rendra plus facile à utiliser. Lorsque vous abandonnez consciemment ou inconsciemment l’usage de l’exercice du choix, le pouvoir de maintenir cette capacité faiblit. Ce faisant, vous abandonnez votre volonté au karma de votre vie passée et votre mental à l’indolence.

Les gens pensent qu’il suffit tout simplement de ne choisir qu’une seule fois. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Cela nécessite qu’on y dédie beaucoup d’énergie car des décisions devront être prises chaque fois qu’un nouvel évènement apparaîtra dans votre vie. Le point vital est que chaque nouvelle décision doit être en accord avec les décisions précédentes afin de continuer à avancer dans votre progression spirituelle. De plus, chaque décision doit être une décision consciente et non une action résultant d’impulsions.

Si vous ne parvenez pas à maintenir une harmonie dans vos décisions, c’est à dire à ce qu’elles vous emmènent toutes vers le but clé de votre vie, le but ne sera pas atteint – certainement pas dans cette vie-ci. De plus, cette dysharmonie entre toutes vos décisions induira un désengagement de votre complexe corps/mental du mental cosmique. Cela vous réorientera vers les buts de votre ego plutôt que vers les buts cosmiques. Rester relié au le mental cosmique facilitera votre capacité à vous assurer de l’action correcte à entreprendre à un moment donné ainsi qu’à  déterminer la façon adroite de mener à bien cette action. Si vous diminuez la capacité de votre mental à rester connecté avec le mental cosmique, vous affaiblissez votre capacité à faire des choix pertinents.

Shanti,
Goswami Kriyananda

Les Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs

Les Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs

Goswami Kriyananda disait à propos du Kriya Yoga des Rêves :

"Les rêves sont très importants pour le mystique parce qu'ils sont une source de guérison mentale et donc un moyen de guérison du corps. Les rêves sont aussi l'entrée au monde astral. Aussi, les rêves sont-ils une carte du Karma qui se déploie en général dans les quelques jours qui suivent le rêve, montrant symboliquement la façon d'adoucir ce Karma".
-- Goswami Kriyananda in "Dictionnaire Sanskrit de Base"

Voici un extrait de son nouvel Enseignement, Les Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs :

"Nous parlons aujourd'hui de l’état de rêve. Il y a un état de conscience au-delà de l’état de rêve terrestre, il a un millier de noms différents mais fondamentalement c’est un état d’être équilibré, en termes yoguiques cet état est un état de conscience linéaire, mathématiquement. Symboliquement, nous vivons dans notre colonne vertébrale et durant la journée, nous angularisons tout le temps de droite à gauche des émotions diverses et variées, des énergies angulaires. Et ce que nous essayons de faire via le yoga des rêves et les méthodes que je vous ai enseignées, c'est, de jour et de nuit, de mettre toute l’énergie bien droite au centre de votre être, symboliquement dans votre colonne vertébrale. Ésotériquement ce concept est nommé Santosha, le contentement, un état de conscience disant que vous êtes contents à l’intérieur de vous-mêmes, c’est un état de conscience qui vous dit que si vous n’êtes pas heureux dans votre vie, vous pouvez la changer, non pas en changeant les autres personnes mais en changeant quelque chose de profond, très profond en vous. Et c’est là où nous essayons d’utiliser les symboles que nous avons ramené dans notre état de rêve pour atteindre de plus en plus de contentement de soi.

Donc trouvez un livre simple d'astrologie, non dans le dessein de prédire le futur mais plutôt d'utiliser le langage de l’astrologie. En effet il vous parle de Maisons, de Signes, de Planètes, ce sont simplement des états de conscience psychologiques qui nous aident à évaluer différents symboles. En d’autres termes, si vous regardez dans un livre d’astrologie Jupiter, celui-ci se réfère à des symboles d’expansion. Maintenir un symbole Jupitérien revient à expanser votre conscience. Sinon vous pouvez aussi vous référer à la mythologie grecque : Jupiter est le roi des dieux.

Et bien sûr vous êtes familiers de Vénus, la déesse de l’amour, et quand ces symboles se manifestent dans votre état de rêve ou dans votre monde extérieur, ils génèrent simplement des ressentis de chaleur, d'amour, de beauté, de sécurité.

Et puis il y a Mars, le dieu de la guerre ou les conflits. Donc si vous utilisez ces systèmes planétaires, non pour prédire le futur mais comme langage pour collecter et organiser votre état de rêve, cela vous aidera énormément. C’est réellement une classification périodique mystique, comme la Classification Périodique des Éléments de Mendeleïev, certains d’entre vous ont des connaissances scientifiques, n'est-ce pas. Vous descendez une colonne de cette table : chlore, fluor, brome, parce que dans cette colonne, si vous connaissez la nature du chlore, vous connaissez alors la nature du brome. Ou prenons la colonne des gaz dans cette table périodique, le fluor par exemple : si vous connaissez la nature d’un seul gaz de la colonne vous connaissez la nature de tous les gaz de cette colonne. Si vous savez que l’un des gaz est inerte, en gros tous les gaz dans cette colonne sont inertes. Si vous prenez n’importe lequel de ces gaz, néon dans cette catégorie, et si vous faites passer un courant électrique à travers ce gaz, il brille, vous obtenez une illumination. La couleur peut changer, mais tous illumineront.

Cela s’appelle la classification et c’est ce qu’est l’astrologie, une classification d’états psychologiques de conscience, c’est une incroyable manière d’apprendre à connaître simplement tous les symboles des rêves simplement. Pour certaines personnes, les symboles Mars sont très créatifs, très dynamiques ; pour d’autres groupes de personnes, le symbole Mars indique des disputes ou des accidents de voiture. C’est ainsi et ce que nous essayons de faire avec les symboles des rêves, c'est de comprendre si, par exemple, un symbole Mars est favorable ou défavorable.

-- Goswami Kriyananda in Les Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs

Inscrivez-vous aux Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs

Suivre ce cours

Pour accéder à ce cours, vous avez besoin de Les Rêves, Portes vers les Mondes Supérieurs.
Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.
Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

Pin It on Pinterest