Sélectionner une page
Kriya Sutras : La Fondation des Désirs

Kriya Sutras : La Fondation des Désirs

Sutra IV.9 : À cause de la mémoire des désirs passés, il y a une continuité ininterrompue de karma et d'événements, même s'il peut y avoir des différences en état de vie, temps et/ou lieu.

La fondation des désirs : Les Samskaras, ou impressions subtiles, causés par l'activité d'actions et d'attitudes de vies antérieures sont estampillés sur la substance mentale et placés dans les banques mémorielles du corps astral. Ici, mémoire ne veut pas dire simplement 'mémoire consciente', mais aussi mémoire inconsciente qui lient les impressions de vies antérieures aux réactions et actions de cette incarnation.

Ces Samskaras, ou images mentales inconscientes, se manifestent comme venant à la surface de la conscience. Ils s'accumulent de différentes actions, à des moments différents et dans des lieux différents. Ils se rassemblent, s'empaquettent et se lient à la mémoire de vies antérieures et aux expériences dans cette vie pour produire de puissantes impressions. Ces bottes de 'cicatrices' traversent des intervalles dans le temps, dans l'espace et dans le type de naissance.

Les Samskaras s'empaquettent ensemble pour produire un champ de forces unique, le plus souvent dominant la vie entière. Cela dépend plus de la durée du karma que de son intensité. A mesure que le Terrien mûrit, les impressions subconscientes supplantent le pouvoir de base du désir et accèdent au pouvoir de base de l'aspiration. Le désir tend à procréer dans les mondes physiques plus denses alors que l'aspiration a tendance à fructifier dans les mondes plus subtils.

Sutra IV.10 : Il n'y a pas de commencement aux désirs parce que les désirs sont éternels !

Les désirs sont sans commencement. Tous les désirs et toutes les pensées sont éternels. Tous les désirs et toutes les pensées sont incessants. Les impressions subtiles, les Samskaras, n'ont pas de commencement dans le temps. Ils sont sans commencement car le désir lui-même n'a pas de commencement. Dans la pensée indienne, la création et sa re-dissolution sont un cycle sans commencement ni fin. Donc, il n'y a pas d'acte primal. Désir et Karma ont toujours produit des prédispositions sans fin.

Toutes les séries d'impressions subtiles qui composent une histoire personnelle font partie du mécanisme qu'une âme utilise pour manifester la connaissance de Soi et finalement, la Libération. D'après Patanjali, il n'y a pas une première impression subtile d'où survinrent d'autres impressions.

Sutra IV.11 : Les désirs sont fondés sur un substrat mental désirant des objets et sont reliés à la cause à effet. En abandonnant le désir, les désirs pour des objets (denses ou subtils) disparaissent.

Ce Sutra est une suite du 4.10 qui déclare que les images mentales subtiles imprimées sur la mémoire s'encollent ensemble par l'impulsion de désirs semblables. Cette impulsion ressort d'un 'désir émotionnel de récompense personnelle'. Avec le temps, elle fait en sorte que la satisfaction égotiste soit supportée par des objets et personnes extérieurs.

La question centrale est, "Comment bloquer le courant-de-désir ?" La réponse ne se situe pas tant dans l'arrêt du courant de désir que dans le changement de la direction de ce courant :

  • D'abord on change le désir d'objets extérieurs pour le désir d'objets intérieurs.
  • Puis on change le désir d'objets denses pour le désir d'objets subtils.
  • Puis on change le désir d'objets subtils, intérieurs, pour un désir de Connaissance, puis de Sagesse et enfin d'Illumination.

Pour résumer : 

  • Les deux premiers stades consistent à tourner le facteur-désir vers l'intérieur et vers le haut – de l'extérieur à l'intérieur ; du dense au subtil.
  • Le troisième stade consiste à désirer la connaissance plutôt que des objets.
  • Le quatrième stade consiste à arrêter le courant du désir en utilisant ces énergies pour créer des corps et des univers plus subtils.
  • Le cinquième stade consiste à se détacher. Le détachement permet au champ de forces énergétique de se retirer du désir, causant la mort du désir.
  • Il y a un sixième stade. Avec le détachement vient l'Aperçu. Si une personne affamée réalise que sa nourriture a été empoisonnée par une potion fatale, il y aura un non-désir instantané pour cette nourriture. De la même façon, quand on réalise combien le désir est mortel et autodestructeur, on cesse instantanément d'en avoir envie.
  • A mesure que ces six stades se manifestent, les impressions subtiles liées au mental fléchissent, se dissolvent et ne sont pas régénérées. Donc le besoin de se réincarner dans un corps psychique ou physique ne se manifeste pas.
Lire la suite »
La physiologie des Chakras

La physiologie des Chakras

Aucune vie n'est possible sans Kriya car elle n'est rien d'autre que la Vie Cosmique, Énergie, en résumé Conscience.

La Kriya-Kundalini a toujours afflué dans une certaine mesure dans votre corps astral. Toutefois, il y a des pratiques spéciales de Yoga dirigées à éveiller de manière extensive la Kriya-Kundalini.

Toute la vie terrestre est nourrie par la vie cosmique, puis revient à la vie cosmique.

Noms des Chakras en SanskritNoms Esotériques
Muladhara chakraSaturne
Svadhisthana chakraJupiter
Manipura chakraMars
Anahata chakraVénus
Vishuddha chakraMercure
Ajna chakra, 3ème Œille Soleil
Chandra chakrala Lune
Sahas-rara chakraLe Lotus

Tous les chakras majeurs sont sur la moelle épinière astrale et ont des ouvertures vers l'avant et vers l'arrière du corps.

Regardons la Force de Vie provenant du Cosmos. Elle peut être comparée à la Lumière blanche du Soleil qui se transforme en différentes couleurs d'un arc-en-ciel. La Kriya-Kundalini est ainsi transformée en différentes formes de Prana à chaque chakra.

Prana est une énergie de vie cosmique au-delà du corps physique et de la vie terrestre.

Sans Prana, aucune forme de vie ne pourrait exister. Prana dans ses différentes formes est la Conscience qui crée et soutient la vie.

Les chakras agissent comme convertisseurs de masse-énergie, transformant et ajustant la Force de Vie cosmique dans les besoins particuliers dans chaque dimension du corps astral de toutes les créatures cérébrospinales physiques, ainsi que de la Terre-Mère elle-même.

La Kriya-Kundalini vient de la vie cosmique et retourne à cette vie cosmique.

Cette énergie circule le long de grandes rivières appelées "nadis", également connues comme méridiens ou canaux d'énergie, faisant tourner les chakras. Chaque chakra tourne dans le sens opposé à son chakra inférieur immédiat, l'un tournant dans le sens horaire, le suivant dans le sens antihoraire et ainsi de suite.

Les libérations chakriques entre male et femelle est complémentaire en polarité et ainsi éclaire et élève l'âme opposée, s'inspirant l'une l'autre, mais l'énergie afflue du masculin au féminin…

Goswami Kriyananda, Kriya Kundalini: Éveillez la Puissance de votre Serpent

Lila ou le drame cosmique

Lila ou le drame cosmique

Le soir avant de vous endormir vient le moment suprême de Tarka. Vous êtes assis tard dans la nuit, vous avez passé une bonne journée, une journée paisible, sans précipitation, sans soucis. La pièce est sombre, peut-être complètement obscure. Assis là pendant un moment, vous laissez le souffle se respirer de lui-même, vous ne pensez à rien d'autre qu'à ce souffle, qu'au va-et-vient de ce souffle, le mental s'apaise et vous jouez un jeu spirituel, un drame, un Lila comme on l'appelle en philosophie indienne : vous regardez la journée que vous venez de vivre et peut-être vous demandez-vous, "Si j'avais la possibilité d'opérer un seul grand changement dans le Lila de ma vie, quel serait-il à mon sens ?" Que recouvre donc ce terme Lila exactement ?

LILA

"Lila signifie 'drame' ou ‘pièce de théâtre'. Lila signifie regarder cette vie comme un drame cosmique. Tout ce qui se passe dans votre vie est un drame, un drame fantastique et mystérieux. Comprendre ce concept de Lila signifie ne vous pas prendre trop au sérieux en réalisant que tout se passe d'un état de drame, et que le facteur-clé est de jouer votre rôle et de bien le jouer, et de ne pas vous laisser distraire par le drame qui se passe au moment présent.

Trouvez de la satisfaction dans votre drame, le Lila de votre vie. Nous savons tous que parfois le drame de la vie peut devenir un peu lourd. Quand cela se produit, vous prenez la vie et vous-même trop au sérieux. Donc vous perdez le mystère et le plaisir du drame. Vous devez donc trouver le rôle que vous jouez, ou devriez jouer, et bien le jouer. Tout le concept de Lila est de se concentrer sur les joies dans la pièce de théâtre, et non pas sur les parties lourdes du drame." 

-- Définition de Lila in Dictionnaire Sanskrit de Base, page 98

Libérez-vous de Votre Pensée Compartimentée !

Libérez-vous de Votre Pensée Compartimentée !

"Tout ne peut être changé instantanément. La vie peut être changée mais savons-nous entendre ?"

C'est difficile à croire mais si l'on regarde les livres d'histoire, il y a aucune raison que le Titanic ait sombré. Il n'y a aucune raison que ces 1516 personnes dussent mourir dans cette tombe de glace en 1920. En fait ce fut la pensée gelée, la non-entente, la non-écoute, les préjugés enfermés dans des pensées qui le firent sombrer. Cette étonnante version de cet épisode tragique nous fait réfléchir sur la nécessité de nous libérer de notre pensée compartimentée, et d'écouter avec sagesse les signaux d'obstacles dans votre vie qui nous conduisent vers la sécurité.

Trois jours après que le Titanic ait quitté son dock à Queenstown, les membres d'équipage furent avertis par câble que de grands icebergs se trouvaient sur son passage. L'opérateur-radio lut le message, s'esclaffa et le jeta. Pourquoi le jeta-t-il ? Il le jeta parce qu'on lui avait dit que le Titanic était insubmersible. Cela s'appelle être cadenassé dans les concepts.

Quelques heures plus tard, arriva un autre câble disant que des icebergs se trouvaient sur son passage. L'opérateur-radio entendit le message arrivé en Anglais, mais il ne l'écrivit pas, après tout le Titanic était insubmersible.

Une heure plus tard un autre message arriva, "Alerte-Alerte-Alerte- Icebergs sur votre passage - Icebergs devant vous". Cette fois l'opérateur l'écrivit, le tendit au capitaine qui le lut et le remit sans commentaires à l'administrateur général qui était la White Star Line à cette époque. Celui-ci le lut et le jeta à la poubelle. Après tout, le Titanic était insubmersible. Rien ne fut fait.

Une heure plus tard un quatrième message arriva qui disait, "Dites à l'équipage de surveiller à cause des icebergs". Ce fut tout. Le capitaine continua de conduire à pleine vitesse 22 nœuds/h.

Un cinquième avertissement arriva à 9h30. Toujours pas de ralentissement. Toujours pas d'observation. 22 nœuds devant.

A 11h30 leur fut donnée une dernière chance. En direction de la cabine-radio arriva le son crépitant d'un autre bateau pas très loin, "Hey, ici le Californian ! Je ne sais pas pour vous mais nous sommes totalement coincés, pris dans la glace et cernés par un champ d'icebergs tout autour de nous". A ce point l'opérateur-radio du Titanic le coupa en disant, "Taisez-vous, vous obstruez ma ligne", et l'autre coupa.

10 minutes plus tard le veilleur hurla "Iceberg devant". Mais mes Bien-aimés, il est une chose que nous ne réalisons pas : vient un moment où cela arrive trop tard. Une entaille de 100 m fendit l'insubmersible et les 16 compartiments étanches devinrent tous inutiles. "Tout ira bien" dit le capitaine, "Après tout, ne dérangez pas les gens, nous sommes sur un paquebot insubmersible". Mais le bateau ne put gérer cette brèche de 100 m. L'un des rivets céda et un autre puis un autre encore, encore et encore.

Finalement on demanda aux passagers de se diriger vers les chaloupes. Ils dirent, "C'est quoi une chaloupe ?" On ne leur avait jamais montré les chaloupes. On ne leur avait jamais montré les consignes d'évacuation de sécurité. Après tout, le Titanic était insubmersible.

Quand on annonça que le bateau sombrait pour de bon, les gens ne se rendirent pas aux chaloupes parce qu'ils savaient que ce devait être une erreur, que ce ne pouvait pas être ce qu'ils avaient entendu. Après tout, le Titanic était insubmersible. Ils étaient certains qu'à un certain point le bateau n'irait pas de tout son long sous l'eau. Après tout, il est insubmersible.

Alors 1500 personnes moururent cette nuit-là. Elles n'auraient vraiment pas dû mourir, mes Bien-aimés. C'est une tragédie. Une tragédie parce qu'on n'écoute pas. Le message que je transmets, et c'est un message important ce matin, c'est : le Guru donne des messages, l'enseignant transmet des messages, les Écritures donnent des messages et ce sont des messages d'amour, ce sont des messages de "Danger devant" et nous pensons qu'après tout nous sommes insubmersibles.

Or je vous le dis, ce que l'homme construit est en vérité submersible. Nous espérons et j'espère que ce message plus lourd que d'habitude vous fait prendre conscience que vous devez vous libérer de votre pensée compartimentée. Vous devez analyser et méditer sur votre rêve, avancer prudemment dans ce rêve, et écouter attentivement et avec sagesse les signaux d'obstacles dans votre vie, les panneaux qui nous conduisent vers la sécurité dont la plupart d'entre nous pensons que ce sont des signaux d'agitations et d'irritations à écarter.

C'est mon espoir que votre bateau spirituel ne sombrera jamais à cause de votre enfermement dans l'ignorance, ou le mien pour moi.

Shanti,

Goswami Kriyananda in Les Séries de la Nouvelle Lune

La Lignée du Kriya Yoga

La Lignée du Kriya Yoga

Il y a toujours eu, et il y aura toujours , des êtres humains aux aperçus profonds pavant le Chemin et partageant la connaissance avec l’humanité. A l’époque du partage, on parlait d’ésotérisme, plus tard, de science. Dans le cycle actuel, l’une de ces âmes douées fut Sri Lahiri Mahasaya qui hérita des aperçus de Sri Sri Babaji, révélant les techniques ésotériques permettant aux Terriens de s’expanser et de se déployer dans la Conscience Cosmique.

Sri Sri Babaji révéla le Kriya à Lahiri Mahasaya qui à son tour l'enseigna à Sri Yukteswarji ; Sri Yukteswarji enseigna le Kriya à Yoganandaji ; Yoganandaji enseigna le Kriya à Sri Shelliji qui me l’enseigna. C'est la Lignée du Kriya ou l’une des nombreuses branches de l’Arbre Divin du Kriya.

Chacune de ces branches convient plus particulièrement à certaines âmes. L'une sera plus orientée vers l’amour tandis qu’une autre le sera plutôt vers la connaissance, d’autres encore seront plus philosophiques ou orientées plutôt vers la Sagesse. La particularité de ma branche de l’Arbre Kriya est celle du Kriya Jyoti, La Flamme du Kriya, accordée à la Sagesse Ésotérique.

Il y a deux buts Kriya dans chacun des cycles évolutifs. Le premier n'est pas de convertir les masses au Yoga, mais plutôt de générer des Gardiens de la Sagesse. Les Gardiens de la Sagesse sont les âmes qui comprennent les techniques ésotériques ou clés, utilisées pour atteindre la Conscience Cosmique. Ces clés doivent être gardées et mises à disposition lorsque le monde sera prêt. Il est vital que ces clés ésotériques ne soient pas perdues. Lorsque l’humanité aura brûlé toutes ses émotions, sa colère et ses passions, elle lèvera les yeux vers les cieux et recevra les clés du royaume de l’un de ces Gardiens. Vous devriez devenir l’un des Gardiens des Clés.

L’autre but est de fonctionner comme disciple et d’initier le moment venu d’autres Gardiens des Clés, d'autres Gardiens de Sagesse. C'est le processus du Disciplariat. Ainsi, la Sagesse restera accessible à toute âme digne jusqu’au jour où se lèvera de nouveau l'Aube de la Vérité.

Il est extrêmement important de savoir reconnaître la différence entre une organisation et le Gardien des Clés. On ne doit jamais confondre l’organisation avec le Guru, ni le Guru avec l’Enseignement. Ce sont trois choses différentes. Éloignez-vous des organisations fondamentalistes, de celles qui prétendent détenir seules la Vérité ou de celles qui se prétendent seules autorisées à répandre la Vérité. Cherchez un Maître ayant peu d’ego ou pas du tout, une compréhension profonde de la Vie, une propension naturelle à rire et à trouver joie et sagesse dans cette vie.

L'un des concepts importants est d'aimer l’Enseignement, non l’enseignant. Les enseignants sont humains, il est  donc possible de ressentir à un certain point de votre vie qu’ils vous ont fait défaut. Les Enseignements, eux, ne vous feront jamais défaut. Cherchez à comprendre et à perfectionner l’Enseignement en tant que Chemin de Vie, chemin de votre vie. Cherchez par tous les moyens à être béni, afin de devenir une bénédiction pour les autres ! Puissiez-vous trouver la Sagesse :  paix, tranquillité, sérénité, équanimité, harmonie et joie !

Sri Goswami Kriyananda in Philosophie et Méthodologie du Kriya Yoga

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

Abonnez-vous à la Lettre du Kriya

La Lettre du Kriya vous donne chaque mois les dernières nouvelles du Centre de Kriya Yoga France ainsi que les derniers articles, ouvrages et cours en ligne publiés.

Vous êtes maintenant abonné(e) !

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}
Copy link