Sélectionner une page
Apprenez à méditer avec la Technique de Méditation de l'Objet de Beauté !

Apprenez à méditer avec la Technique de Méditation de l'Objet de Beauté !

La Technique de Méditation de l'Objet de Beauté est simple, mais très puissante.

En effet, "atteindre un état de conscience paisible et serein, rapporter cette méditation au monde et l'y garder, faire de la méditation un art de vivre, tel est le souhait pour chacun d'entre nous." Ainsi s'exprimait Goswami en nous exhortant à méditer pour nous libérer des formes-pensées négatives constrictives qui affectent nos auras, notre mental subconscient, notre mental conscient et tout notre être.

"1. Asseyez-vous ou allongez-vous et pensez, "A ce moment, quelle est la plus belle chose dans le monde à laquelle je puisse penser ?" Votre réponse peut être une émeraude de dix carats, une fleur, le Grand Canyon ou le visage de Dieu. Maintenant, visualisez l'objet. Maintenez l'image dans l'œil de votre mental.

2. Si vous croyez qu'une rose est la plus belle chose du monde, imaginez juste la rose. Pensez à la rose et essayez de la visualiser. Si vous ne pouvez pas la visualiser, imaginez-la juste et maintenez-la dans votre mental. Concentrez votre mental sur elle. Concentrez-vous sur elle. Regardez ses pétales. Ressentez-la. Ressentez son parfum.

3. Alors, à peu près au moment où votre mental se concentre sur la rose, vous vous souviendrez que vous n'avez pas payé votre facture de téléphone ou quelque chose comme ça. Votre mental devient un peu émotionnel et vous perdez votre concentration.

4. Donc pour surmonter cela, dites-vous juste d'oublier la facture téléphonique pour l'instant et de vous en occuper plus tard. Revenez au fait de vous concentrer sur votre rose. Visualisez-la. De nouveau le mental pense, "Oh je dois appeler …" Cependant, dites de nouveau à votre mental que vous le ferez plus tard. Et maintenant une tâche très importante : se concentrer sur la rose.

5. En effet, l'essentiel est de faire revenir le mental à l'objet sur lequel vous vous concentrez, sans effort, sans tensions. Chaque fois le mental est distrait de votre objet de beauté, continuez à revenir à votre objet de beauté.

6. Dès que votre mental devient émotionnel, vous êtes relancé dans le royaume de l'énergie angulaire dont vous essayez de vous libérer. Relax ! Comprenez ce qui arrive et revenez à plusieurs reprises, sans émotion, à votre objet de beauté. Cependant, le mental reviendra continuellement à des pensées aussi importantes qu'inconséquentes. Mettez-les juste de côté (pour maintenant).

7. Certes, après avoir fait cela pendant un certain temps, vous serez épuisé. Mais persévérez. Quand vous aurez ramené assez de fois le mental à la focalisation, le mental apprendra que, où qu'il divague, vous le ramènerez à la maison, doucement et non-émotionnellement.

Ultimement le mental pensera, "Je vais juste m'asseoir ici, c'est plus facile". À ce point vous avez passé le stade de la concentration et êtes entré en méditation. La méditation commence quand le mental est concentré sur la rose et sans effort.

8. Au bout d'un moment, le mental trouvera plus facile de se concentrer sur votre objet de beauté plutôt que de divaguer (si vous persistez à le ramener doucement et non-émotionnellement sur votre objet de beauté). Maintenant, une fois que le mental est devenu concentré votre objet, commencez doucement à déplacer votre conscience. Déplacez lentement votre conscience de la rose vers vous. Faites-le très doucement et très lentement.

9. En effet, ce que vous faites est de déplacer votre conscience de l'objet de beauté vers votre soi. Lentement vous "mettez de côté" la rose, devenant moins conscient de la rose mais plus conscient du ressenti de beauté dans votre mental, provoqué par la méditation sur la rose.

10. Vous avez commencé avec un objet physique de beauté et maintenant vous maintenez un état mental de beauté. Finalement, vous aurez un état de ressenti de beauté qui n'a aucun objet raccordé à cela.

11. Vous êtes alors dans un état de ressenti. Cela ouvrira votre Troisième Œil et activera l'ordinateur central de ressentis, neutralisant les forces négatives conservées dans vos ordinateurs émotionnels et biologiques.

12. Le point essentiel est ici que peu importe ce que vous utilisez comme objet de beauté. Dans le processus final de méditation, vous "maintenez" un état de pur ressenti de beauté.

13. En revanche, il n'est guère avisé de prendre des gens comme objets de beauté. Cet objet peut facilement dévier en objet sexuel et ainsi activer l'ordinateur émotionnel. Nous recherchons à activer l'état de ressenti, non l'état émotionnel.

14. Une fois établie votre conscience du ressenti de pure beauté, essayez consciemment de respirer ce ressenti. Et en inspirant, amenez ce ressenti dans tous les pétales de votre mental et toutes les cellules de votre corps.

15. En expirant, exportez-le littéralement dans le monde. Il améliorera le monde, ce qui n'est pas le facteur-clé. Le facteur-clé est qu'en voulant partager, vous grandissez et vous vous déployez dans la Conscience Spirituelle.

16. Enfin, saturez votre être et l'univers avec le ressenti de beauté. Saturez l'univers et votre être avec le ressenti de beauté. Faites de la méditation un art de vivre, tel est mon souhait pour chacun d'entre vous."

Om Tat Sat OM

Dans l'Amour Divin, la Paix et la Sagesse,

-- Goswami Kriyananda in Initiation à la Méditation

Expansez votre conscience avec les Rituels Magiques du Kriya Yoga !

Expansez votre conscience avec les Rituels Magiques du Kriya Yoga !

Les Rituels Magiques du Kriya Yoga traitent de l'unification et de l'harmonisation des différentes parties de votre soi mental, ainsi que de l'unification et de l'harmonisation de votre Soi avec la Nature et la Vie.

En effet, la fonction des Rituels Magiques est de réunir les différentes parties fragmentées de votre mental pour produire une personnalité saine, heureuse et unifiée, induisant une interaction équilibrée avec votre soi, avec la Nature et avec la Vie. C'est pour cette raison que les Rituels Magiques du Kriya sont connus comme des rituels sacrés. Les rituels composent l'infrastructure originale entre le soi égotique et le Soi Supérieur (Atma), permettant aux communications d'avoir lieu entre le mental humain et la Conscience Divine.

Ainsi est-ce via le rituel que votre mental quotidien peut parler à votre Inconscient et que le subconscient peut parler directement à votre mental quotidien, et avec un sens et un but universels.

C'est avec le rituel que vous accomplissez votre dialogue avec la Vie. C'est avec le rituel que la Vie accomplit son dialogue avec vous. C'est avec le rituel que vous atteignez les moyens de traverser le Pont vers l'Immortalité, consciemment. Cette communication transpersonnelle entre la Terre et le Ciel est le but fondamental de la Vie. Or, nous vivons dans une culture qui a été dé-ritualisée et qui nous a coupés des connections rituelles qui contiennent la Sagesse du Passé, et donc la sagesse de l'expérience humaine accumulée partout via le champ de forces anthropomorphiques.

Pour la plupart des gens, le rituel a perdu sa signification et ils accomplissent donc machinalement des rituels morts qui, dans le passé, étaient une forte source d'inspiration et d'assistance.

Pour certains, la méditation est la pratique de base pour promouvoir la maturité transpersonelle. Pour d'autres âmes, c'est le rituel qui est la pratique centrale pour cette maturation. Le but-clé du rituel est d'expanser notre horizon de conscience vers des expériences nouvelles, plus profondes et plus significatives.

Toutefois, la plupart des gens n'ont simplement pas les outils mentaux pour atteindre la méditation profonde. Donc, pour la plupart des âmes, c'est le rituel qui ouvre le mental à davantage d'auto-discipline intérieure. Quand cela est atteint, avec le gain d'outils mentaux corrects, le Rituel peut et doit fusionner avec la méditation qui est la Porte Intérieure à l'espace sacré où a lieu la guérison profonde de l'âme. S'ensuivent, dit-on, toutes les autres guérisons.

En résumé, les Rituels Magiques du Kriya Yoga vous aident à découvrir ce rapport plus profond à la Vie Cosmique en utilisant les rituels appropriés pour vous à ce moment dans votre vie et à trouver votre rapport avec La Vie Cosmique et votre place et votre but dans cette vie. La conscience s'ouvre et s'expanse. Puisse-t-il en être ainsi pour vous…

Suivre ce cours

Om Tat Sat OM

-- Goswami Kriyananda in Les Rituels Magiques du Kriya Yoga

La Conscience Alaya

La Conscience Alaya

Alaya est la Conscience Universelle, la Conscience Primordiale.

L'univers est composé d'un état de conscience galactique géant appelé Racine Primordiale et cette conscience-racine, c'est Alaya. Chitta, la substance mentale, fait partie d'Alaya, c'est le facteur important.

La Conscience Alaya contient toutes les graines de tout le karma et de tout le reste, tout ce que vous avez vécu comme émotions, ressentis, actions, paroles et pensées, consciemment, inconsciemment, subconsciemment, semi-consciemment et super-consciemment.

Il a été dit par les grands Mystiques, "Vivez en Dieu et tout ce que Dieu a ressenti, dit, fait est cadenassé dans la Conscience Alaya".

La Conscience Alaya est l'entrepôt primordial qui préserve les graines karmiques, qui préserve toutes les impressions, toutes les banques mémorielles, et celles-ci sont les Samskaras ou tendances.

C'est ainsi que quand Beethoven ou Mozart se sont réincarnés, ils étaient en contact étroit avec Alaya et tous leurs talents et pratiques de leurs vies passées associés à la musique ont ressurgi et ces deux génies à l'âge de 8 et 12 ans ont créé des symphonies si complexes que même les Maîtres quinquagénaires, ce qui en ce temps-là était très âgé, ne savaient pas les jouer...

Un jour quelqu'un a demandé à Sri Shelliji, "Maître, comment avez-vous rassemblé une telle connaissance ?" Shelly sourit et dit, "Je l'ai rapportée avec moi". Bien sûr, il puisait dans ses Samskaras, ou ses Samskaras puisaient en lui comme je me plais à dire.

La Conscience Alaya et les graines qu'elle contient supportent la formation des habitudes, bonnes et mauvaises, positives et négatives, spirituelles et non-spirituelles.

En d'autres termes, dès que vous pensez une chose une fois, éprouvez une émotion une fois, dites un mot une fois, faites une action une fois, les graines karmiques s'enferment dans cette Conscience Alaya universelle, alors, la fois suivante, il vous est donc très facile de penser la même pensée, d'éprouver la même émotion, de dire le même mot, de faire la même action...

Sri Goswami Kriyananda in Antara Bhava, L'Astral de la Renaissance

Comment expliquer la réincarnation alors que la population mondiale augmente ?

Comment expliquer la réincarnation alors que la population mondiale augmente ?

Question : "Étant donné qu'il y a maintenant beaucoup plus de gens vivants qu'il y a cinq mille ans et qu'à cette époque, il y avait beaucoup plus de gens vivants qu'il y a vingt mille ans etc, comment défendre l'idée que nous nous réincarnons continuellement ? Il me semble qu'il devrait y avoir le même nombre de gens vivants à tout moment pour rendre le principe de la réincarnation possible... sinon, comment expliquer ce fait ?"

Je ne ressens pas le besoin de défendre une idée ou un concept. Les idées et les concepts sont des choses qui nous donnent une plus grande liberté. Moins l'on a de concepts, moins l'on a de liberté. Plus une personne a de concepts, plus grande est sa liberté. Ainsi les concepts ne doivent-ils pas être défendus, mais rassemblés et utilisés pour faire face aux problèmes de la vie terrestre.

Cela dit, c'est correct : cela n'aurait aucun sens de penser que seule la terre soit habitée. Ce n'est pas le cas. Le cosmos est organique et rempli de mondes peuplés d'êtres vivants. Le cosmos est animé par des êtres qui vivent dans d'innombrables royaumes différents, certains en dessous du plan terrestre (du point de vue de la conscience) et d'autres au-dessus du plan terrestre.

Chaque être est dans un royaume en harmonie avec son karma. Comme le karma change notablement, le royaume où vit une âme change également. Le nombre d'âmes supplémentaires qui viennent sur le plan terrestre provient de ces autres mondes ou autres plans de conscience.

Nous ne nous incarnons pas éternellement sur Terre. Achevant leur cycle d'incarnations sur Terre, certaines âmes vont vers d'autres royaumes plus subtils (du point de vue de la conscience) et ne retournent pas sur Terre. Bref, cette Terre n'est qu'un point de passage jusqu'à ce que toute âme maîtrise la Leçon à apprendre sur ce plan terrestre et soit donc prête à évoluer vers un autre royaume.

La plupart des âmes se réincarnent sur Terre de nombreuses fois avant de continuer. Les anciens sages ont estimé que l'âme moyenne se réincarne sur la terre environ 1.200.000 fois avant d'évoluer vers un autre plan d'existence dans le Tout.

Dans les écoles mystiques de pensées, l'âme ne transmigre pas, c'est-à-dire qu'elle ne passe pas d'une incarnation animale à une incarnation humaine. C'est un concept que possèdent la plupart des Bouddhistes et des Hindous. Ce n'est pas un concept yoguique ésotérique.

Quelle que soit la façon dont on souhaite appeler l'essence d'un être humain (Esprit, Atma ou âme), cette essence reste toujours la même. Ce qui change est le conteneur extérieur qu'habite l'essence. La forme extérieure que prend l'essence se fonde sur l'environnement où elle se trouve à cause de son karma auto-créé. L'environnement n'est jamais une punition mais plutôt un nouvel environnement permettant à l'essence de gagner une plus grande Conscience de Soi afin de devenir, à la fin, totalement libre en forme et en nom. Bref, le Soi atteint l'Illumination.

Question : "Supposons qu'une guerre nucléaire ou une super-nova élimine toute vie sur Terre. Où vont aller toutes ces âmes qui se seraient sinon réincarnées à nouveau en tant qu'êtres humains ?"

Elles iraient où elles vont lorsqu'elles quittent la Terre pour attendre la réincarnation sur Terre. Elles iraient dans le monde astral. Si la terre était détruite, ces âmes resteraient dans l'astral jusqu'à ce que renaisse la terre. Oui, c'est correct. Personne ne meurt sans renaître. La Terre est part et non à part de la Vie Cosmique. En mysticisme, tout est vivant, et cela inclut la Terre. Ainsi, quand la terre renaîtra, ces âmes qui se reposaient dans le plan astral et qui doivent retourner sur le plan terrestre s'y réincarneraient.

Selon la plupart des Mystiques, tant que toutes les âmes ont besoin de la Terre, la Terre ne peut être détruite. Oui, c'est une autre Loi Ésotérique qui dit que "Tout changement vient d'abord de l'intérieur et non d'une loi physique extérieure de la nature". Cela s'appelle la Loi du Mantra. Il y a un ordre dans l'univers et cet ordre se manifeste d'abord dans l'astral puis dans la Conscience puis dans le mental et finalement, dans le monde extérieur.

Toute cette suite d'incarnations est là pour apprendre la Loi du Mantra. Apprendre une loi n'est pas la mémoriser mais la manifester afin de créer davantage d'harmonie dans le cosmos intérieur.

Shanti,
Goswami Kriyananda, Les Lois du Karma

Quelle est la pensée-clé de la philosophie orientale ?

Quelle est la pensée-clé de la philosophie orientale ?

La pensée-clé de la philosophie orientale est liée au problème de la souffrance. La souffrance est causée par soi-même parce que les gens vivent dans l'illusion.

L'illusion consiste en une mauvaise compréhension de la manière dont l'univers fonctionne et une mauvaise perception de la manière dont vous voyez le monde. C'est être inconscient de qui l'on est réellement et de notre vraie place dans l'ordre des choses. L'illusion est causée par un transfert génétique négatif accompagné d'avidité et d'aversion.

Dans un état d'illusion, vous n'êtes pas en harmonie avec vous-même et donc pas en harmonie avec la Vie. L'illusion vous empêche de vivre en accord avec votre devoir le plus élevé qui est le "Connais-toi toi-même" car lorsque vous vous connaissez, vous savez comment agir et que faire.

Affecté par les toxines de l'illusion, vous regardez à l'extérieur de vous pour trouver la satisfaction et le bonheur ainsi que les solutions à vos problèmes. Ce regard vers l'extérieur crée plus de frustration et de colère qui à leur tour produisent plus d'illusion, vous empêchant de comprendre que vos actions engendrent soit de la souffrance et des limitations ou alors du bonheur et de la liberté. Bref, tout revient à l'effet de vos actions.

Ce qui est nécessaire, c'est une sadhana (disciplines spirituelles) de purification. En pratiquant votre sadhana, vous pouvez faire l'expérience de la réalité sans les distorsions causées par les désirs, attentes et peurs et ainsi vous libérer de l'illusion. Une sadhana de purification nécessite persistance et patience parce que les gens ont été sur le mauvais chemin pendant de nombreuses incarnations. Le but de la sadhana est de libérer votre mental de son brouillard et des obstacles qui obscurcissent son éclat naturel et de les transformer afin que l'Illumination et la libération puissent se manifester.

D'abord, vous devez commencer votre sadhana à l'endroit précis où les toxines se forment – dans le mental lui même - ou plus précisément, dans la forme-pensée qu'est votre ego social, votre personnalité sociale. Vous pouvez briser les chaînes de karmas négatifs et vous libérer de la souffrance en émettant des pensées de compassion et en aidant les autres. Les pensées positives envers les autres, incluant votre propre corps et mental vous induiront à vivre une vie heureuse et épanouie en permettant à ceux qui sont autour de vous de participer à ce bonheur.

Puis, apaisez votre mental en lâchant les désirs et l'avidité et en ôtant les émotions. En faisant cela, vous voyez profondément en vous-même, reconnaissez les limitations des pensées et des émotions négatives et ainsi vous les éliminez. En résumé, vous devez juste les reconnaître quand elles commencent à se manifester.

En étant attentif et conscient, vous discernerez comment les influences négatives sont profondément enracinées et enchevêtrées dans votre pensée quotidienne et dans vos actions – extérieures et intérieures.

La tâche suivante est d'acquérir une conscience attentive de ce qui se passe dans votre mental, vous donnant la capacité de transformer ces obstacles. Pour atteindre cette étape de maîtrise, vous devez pratique l'art de l'asana, de la concentration et du pranayama.

Puis, lâchez toute attitude de jugement dans votre vie quotidienne afin de permettre aux pensées et aux émotions de traverser le mental sans y réagir ou vous y accrocher. Apprenez à les voir pour ce qu'elles sont, mais ne les autorisez cependant pas à circuler. Ne les laissez pas se cadenasser dans votre mental car c'est là que le problème commence.

Grâce à cette sadhana, vous deviendrez plus conscient du mental et de son contenu dans les circonstances quotidiennes et vous serez capable de remarquer lorsque les émotions du mental commencent à vous perturber. C'est à ce moment-là que ces obstacles peuvent être aisément contrôlés avant qu'ils ne vous blessent, vous ou autrui.

Au cours de la pratique de votre sadhana, vous parviendrez à une compréhension plus profonde du fonctionnement de votre mental et donc de celui du monde. Avec cet aperçu profond, vous pourrez vous libérer des chaînes de l'illusion. Le contentement et le bonheur s'ensuivront et vous réaliserez que l'Illumination est votre vraie nature. Vous êtes un Esprit habitant un mental, ayant un corps physique ; vous n'êtes pas un corps ayant par hasard une âme.

Shanti,
Goswami Kriyananda

Comment se débarrasser de la colère (ou au moins la  garder  sous contrôle)

Comment se débarrasser de la colère (ou au moins la garder sous contrôle)

Un accès de colère ne sort pas de nulle part. Il est en général déclenché par un événement relié à un conflit non résolu du passé et l'évènement déclenchant libère la colère déjà existante dans le subconscient. Le problème est que le mental subconscient ne sait pas faire la différence entre ce qui s'est passé il y a dix ans et ce qui s'est passé récemment.

Pour le mental subconscient, toutes les blessures du passé ont été reçues hier. Aussi quand arrive une condition rappelant une expérience non résolue du passé, il se produit une libération soudaine de colère hors de proportion avec l'évènement qui vient de se produire.

La colère commence à s'accumuler dès le moment de la naissance physique. Inconscients de cette mare de poisons, nous avons simplement appris à vivre avec une colère refoulée. Or, quand la colère se manifeste, nous rejetons la faute sur autrui. Nous nous sentons victimisés et opprimés sans prendre conscience que la colère prend source en nous-mêmes. Une fois la responsabilité de nos émotions projetée sur l'autre personne, notre mental est convaincu que la colère est de leur faute et nous ne voyons aucune raison de faire face à nos émotions.

Je suggère que vous cessiez de penser que les autres sont la cause de votre courroux. Confrontez vos émotions. La prochaine fois que vous sentez la colère monter en vous, évaluez lucidement la situation puis décidez du cours de votre action. L'action la plus simple et la plus directe est de distancier mentalement l'événement. N'essayez pas de rationaliser la situation lorsque votre mental est en colère. Éloignez-vous de la personne et de la situation. Vous commencerez alors à vous dissocier de la colère de votre mental et des fausses croyances associées à cette colère.

Puis, endossez totalement la responsabilité de cette colère. Cela signifie reconnaître que l'émotion de colère que vous ressentez est complètement vôtre. Inconsciemment, vous vous programmez pour être en colère en permettant à une accumulation d'anxiété et de frustrations de se stocker dans votre subconscient.

Chaque fois que vous vous mettez en colère, notez dans votre journal la date, le lieu, la personne, la situation. Ce faisant, vous réaliserez rapidement que vous êtes en colère beaucoup plus souvent que vous ne le pensiez. Ensuite, observez toutes les façons dont votre attitude, votre mode de vie et votre comportement entretiennent votre courroux. Changez-les.

Finalement, prenez consciemment la décision de ne pas décider d'une action lorsque votre mental est perturbé. Choisissez de penser et d'agir de façon à ne pas être influencé par votre colère – même par votre colère subconsciente. Dans les années 1940, mon Guru me dit, "Kriyananda, il est normal pour un mental moyen de se mettre en colère. Là n'est pas le problème. Le problème est que les gens insistent pour prendre des décisions pendant qu'ils sont dans un état émotionnel – décisions qu'ils regrettent plus tard".

En changeant votre attitude, vous changez votre mode de pensée et vous commencez à gagner le contrôle de votre subconscient. Cela demande beaucoup de maturité et de compréhension de la condition humaine. Cela commence par pardonner à votre mental d'être en colère. Que vous le sachiez ou non, votre colère fait partie d'un mécanisme de gestion inconsciente que votre psychisme a créé pour aider votre ego à survivre émotionnellement. Il y a des façons bien plus sages et bien meilleures de gérer votre émotionalité.

La prochaine étape est de travailler à pardonner aux autres pour leur participation au déclenchement de votre colère en comprenant que ces âmes se battent aussi quotidiennement avec leurs émotions. Puis pensez, réfléchissez et reconnaissez la souffrance et l'épreuve que vous avez imposées aux autres à cause de votre courroux. Réalisez combien votre mental rend votre vie difficile et inconfortable. Ainsi, vous enseignez à votre mental à être plus paisible.

Finalement, retournez dans le passé, dans vos banques mémorielles, et déterrez l'expérience où vous avez commencé à planter les graines de frustration émotionnelle et à vous sentir victime. Cette expérience remonte toujours à une vie passée. Cependant, on peut la déceler dans les expériences de votre enfance car les fantômes du passé veulent revivre et revivront de vie en vie jusqu'à ce que vous les remplaciez par des esprits divins – des pensées positives et constructives.

Si vous regardez plus attentivement, vous percevrez que vos schémas émotionnels existent dans vos parents et dans leurs parents. Ainsi, réalisez que vous révélez un schéma karmique d'émotionalité et de colère qui a existé dans votre famille depuis des générations. Aidez votre famille et votre culture en soignant votre colère et en la remplaçant par de la gentillesse aimante. Ainsi, vous deviendrez part de la solution au lieu de rester part du problème.

Dans l'espoir d'avoir aidé,

Shanti
Goswami Kriyananda

Panier Élément supprimé. Annuler
  • Aucun produit dans le panier.

Pin It on Pinterest

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}